Cet article a été publié le: 24/09/20 8:30 GMT

Côte d’Ivoire-AIP / Les hommes de médias sensibilisés à faire la promotion des personnes en situation de handicap

Abidjan, 24 sept 2020 (AIP) –  Les hommes et  femmes de médias ont été sensibilisés lors d’une conférence débat, mercredi 23 septembre 2020, au siège Conseil national des droit de l’Homme (CNDH), à Abidjan, sur l’utilisation des stratégies de communication pour le développement et la promotion sociales des personnes handicapées.

Cette conférence débat sur le thème : « la communication est un droit »  a pour objectif de créer « des partenariats dynamiques et des plaidoyers pour faire avancer le mouvement vers une société inclusive pour toutes les personnes handicapées ».

Les hommes de médias devront vulgariser les lois et textes en faveur des personnes handicapées, susciter l’engagement des administrations publiques ainsi que des partenaires à intégrer l’approche handicap et mener des actions spécifiques en faveur des personnes handicapées.

Les stratégies de ce débat sont notamment la Communication pour le Changement de Comportement  en faveur des personnes handicapées ; le plaidoyer et le lobbying pour une meilleure prise en compte des préoccupations des personnes handicapées dans les programmes de développement et d’autres actions.

Il est souhaité l’amélioration de l’accès au programme télévisuel en proposant le sous titrage lors du passage des différentes émissions ou des films de la télévision ivoirienne et une émission dédiée aux personnes en situation de handicap et la prise en compte de la communauté des sourds par une traduction en langue de signe.

La représentante du ministre de la communication lors de son allocution mercredi 23 septembre 2020 en présence des personnes en situations de Handicap et des médias Photo AIP

La représentante du ministre de la Communication et des Médias, Kakou Fonou N’guessan Rosine épouse Ano, a assuré  de l’engagement du ministre Sidi Touré pour « une meilleure prise en compte des besoins des personnes en situation de handicap dans les médias et au-delà ».

Trois panélistes ont animé cette conférence débat, à savoir la présidente  du réseau des femmes journalistes et des professionnelles de communication en Côte d’Ivoire (Refjpci), Agnès Kraidy, le président de la Fédération des Africaines des Handicapés de Côte d’Ivoire (FAHCI), Dogo Raphael  et du représentant des droits de l’homme, Kouassi Alfred.

(AIP)

apk/ask