Cet article a été publié le: 15/09/21 7:25 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les inspecteurs généraux mis à contribution dans la lutte contre la corruption

Abidjan, 15 sept 2021 (AIP)- La ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration, Anne Désirée Ouloto, a appelé à la mobilisation des inspecteurs généraux, mardi 14 septembre 2021, dans la lutte contre la corruption dans l’administration publique.

Lors d’un atelier sur la « lutte contre la corruption dans l’administration publique : rôle des inspections générales des ministères », Mme Ouloto a souhaité l’implication davantage de ces cadres dans la lutte contre cette gangrène dans l’administration publique en présence de son collègue de la Promotion de la Bonne Gouvernance, du Renforcement des Capacités et de la Lutte contre la corruption, Epiphane Zoro Bi Ballo.

A l’en croire, il s’agit, à travers cette initiative, de faire de l’administration ivoirienne, une institution forte et exemplaire et qui ne laisse aucune place à la corruption.

« La corruption est bel et bien une gangrène qui fait mal. Elle fait très mal à notre économie et à chacun de nous. Elle fait mal à ceux qui placent leur confiance en notre pays et qui y investissent leur argent et savoir-faire », a-t-elle relevé, appelant à une mobilisation commune contre cette gangrène pour une nation forte et dans l’intérêt général de l’Etat.

«La corruption n’est pas invincible et sa disparition de nos mauvaises pratiques relève de notre seule responsabilité », a lancé Anne Ouloto.

Aux inspecteurs généraux des ministères, elle a demandé de s’activer pour lutter contre le fléau, d’élaborer des outils de promotion de l’éthique, de déployer des programmes de formation et d’information des agents de l’Etat sur l’éthique et ses enjeux afin de faire émerger les bonnes pratiques de gestion.

« Oui notre administration doit voir son image restaurée et la qualité des prestations au profit des populations s’améliorer sous l’action conjuguée des inspecteurs généraux. Notre challenge est de faire de notre pays un champion dans la promotion de la bonne gouvernance », a préconisé Mme la ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration.

Elle a également souhaité voir rapidement la mise en œuvre des premières actions sur le terrain au terme de l’atelier pour une confiance retrouvée entre l’administration et ses usagers clients.

Le ministre Epiphane Zoro Bi Ballo a déploré le fait que ce mal dans l’administration provoque la rupture des chances tout en préconisant des actions fortes pour l’enrayer.

La Côte d’Ivoire est classée 104 sur 180 pays en matière de corruption, selon l’ONG transparency international, sur l’indice de perception de la corruption de 2021.

(AIP)

bsp/fmo