Cet article a été publié le: 18/05/21 20:43 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les journées du pagne ivoirien à Odienné pour la renaissance du traditionnel « Dalaba » local

Odienné, 18 mai 2021 (AIP)- La Fédération Ivoirienne des Textiles Traditionnels (FITT) a procédé à Odienné, au lancement de la troisième édition de ses journées promotionnelles du pagne ivoirien tissé qui, dans la cité spécifiquement, marquera la renaissance du « Dalaba », un tissu traditionnel local, aujourd’hui tombé aux oubliettes.

Le maire d’Odienné, par ailleurs ministre de la Femme, de la famille et de l’Enfant, Nassénéba Touré, porte l’initiative de la renaissance et de la valorisation du pagne traditionnel « Dalaba », en tant qu’élément culturel, renfermant un pan de l’identité Odienneka.

Les journées du pagne traditionnel ivoirien, pour l’édition 2021, marque ainsi un arrêt dans sa cité, à son invitation. Sur place, il s’agira spécifiquement de former  des jeunes et des femmes, volontaires, aux métiers de la teinture  du fil de coton et de tisserand.

De sorte à pouvoir reproduire le Dalaba, remis au goût du jour par la FITT. L’objectif étant de disposer d’artisans locaux qui vont perpétuer la tradition.  Une vingtaine d’auditeurs sont attendus pour une semaine de formation, avec l’espoir de dégager un échantillon qui va s’approprier véritablement le projet de renaissance de ce tissu traditionnel local. En tant qu’opportunité (le projet) d’insertion socio-économique, par ailleurs.

« Une semaine de formation c’est sûr que ça ne  suffira pas pour qu’ils puissent produire le pagne. Mais il y a une suite. Au moins c’est une initiation et après, selon la disponibilité de notre hôte, il est prévu d’autres formations », a indiqué  la présidente de la FITT, Chantal Guiraud.

Elle a insisté sur la nécessité de réintroduire le tissu traditionnel odienneka  dans son milieu originel, eu égard à l’objectif de lui conférer la notoriété dont jouissent d’autres étoffes ivoiriens de ce type. « Nous aurions pu le reproduire à Abidjan et commencer la commercialisation déjà. Mais parce que c’est une identité culturelle et sociale, le tissu gagne en valeur quand il est logé dans son berceau », a expliqué la tisserande-teinturière.

Le  « Dalaba » sorti du ventre de l’oubli sera officiellement présenté le 28 mai 2021 lors d’un dîner gala, à Abidjan, à l’initiative de l’artisane de sa résurrection, le maire Nassénéba Touré.

Les journées de célébration du pagne traditionnel ivoirien à Odienné ont ouvert lundi 17 mai et refermeront le dimanche 23 mai 2021.  Une exposition en miniature dans la cours de la mairie permettra aux populations qui se déplaceront de découvrir le textile traditionnel ivoirien dans toute sa mosaïque. Les prochaines étapes de ces journées sont Bingerville, du 26 au 30 mai 2021, et San Pedro, du 7 au 11 juillet 2021, avec des célébrations d’envergures qui seront marquées  notamment par une grande exposition-vente et des animations. Une occasion d’exaltation du patrimoine ivoirien, dans toute sa diversité.

(AIP)

kg/ask