Cet article a été publié le: 29/11/20 9:47 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les leaders communautaires de Bouaflé appelés à s’impliquer dans la prise en charge des enfants abandonnés

Bouaflé, 29 nov 2020 (AIP)- Le directeur régional de la Famille, de la Femme et de l’Enfant de la Marahoué, N’Goran Alexis, a exhorté les chefs coutumiers, les présidents des jeunes, les présidentes des femmes et les cadres des communautés de Bouaflé à s’impliquer dans la prise en charge des enfants abandonnés, victimes de maltraitance.

“Lorsqu’un enfant est retrouvé dans la rue (…) Que le chef de la communauté soit impliqué, que le président des jeunes soit impliqué, que la présidente des femmes soit impliquée, que les cadres  de cette communauté soient impliqués dans la prise en charge de l’enfant”, a-t-il indiqué, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des droits de l’enfant, samedi 28 novembre 2020 à Bouaflé.

Relevant que sa structure a enregistré cinq cas d’enfants abandonnés dont la majorité est âgée d’à peine un jour, du 1er janvier 2020 à ce jour,  M. N’Goran Alexis a appelé les parents à plus de responsabilité. Il a exprimé sa gratitude à ses partenaires notamment l’ONG Renaissance santé Bouaké (RSB) ainsi qu’à toutes les personnes de bonne volonté pour leur soutien dans la prise en charge des enfants victimes de maltraitance et autre.

Le responsable de l’ONG RSB, Kouassi Denis a, pour sa part, engagé les parents au respect des droits de l’enfant, à la promotion des droits de l’enfant pour leur épanouissement . “Chers parents, prenons un engagement pour le respect des droits de l’enfant, pour la promotion des droits de l’enfant”, a-t-il indiqué.

Deux sketchs sur les droits de l’enfant et la scolarisation de la jeune fille ainsi que des jeux ont meublé cette journée organisée par la direction régionale de la Famille, de la Femme et de l’Enfant de la Marahoué en collaboration avec l’ONG RSB.

(AIP)

ns/tm