Cet article a été publié le: 5/06/22 17:09 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les membres de l’’équipe du projet HE2AT renforcent leurs capacités

Abidjan, 5 juin 2022 (AIP)- Les membres de l’équipe du projet HE2AT ont vu leurs capacités renforcées du 24 au 26 mai 2022, à Abidjan-Cocody, lors d’un atelier initié par l’Université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo (UPGC) et le Centre Suisse de recherches scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS).

Le projet HE2AT a pour objectif de développer des solutions de science des données, pour atténuer les impacts du changement climatique sur la santé en Afrique, avec pour principal investigateur, Pr Cissé Guéladio.

Durant trois jours, les membres de l’équipe de recherche du projet HE2AT ont été instruits par des membres du comité directeur du consortium sur les sujets les plus pertinents.

Selon Pr Cissé Guéladio, les méthodes ‘’big data’’  et de la science des données peuvent aider à identifier des interventions d’adaptation prometteuses et optimiser les programmes visant à réduire les impacts du changement climatique.

Le directeur général du CSRS, Pr Inza Koné, pour sa part, a réaffirmé l’engagement de son institution avant, pendant et après le projet en formulant que ce projet collaboratif en appel beaucoup d’autres.

« Le projet HE2AT permettra à l’ Université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo et le Centre Suisse de recherches scientifiques en Côte d’Ivoire de mettre ensemble leur expérience et intelligence collective  par la recherche de solutions à un problème majeur et global », a-t-il ajouté.

Quant au vice-président de l’UPGC chargé de la Planification, de la programmation et des relations extérieures, Pr Ferdinand Adja Vanga, il a rappelé que son institution est le partenaire principal en Côte d’Ivoire du projet international de recherche du centre HE2AT. « L’UPGC est d’ailleurs l’unique établissement universitaire ivoirien et ouest africain francophone membre du Consortium portant ce projet », a-t-il précisé.

Cet atelier des membres de l’équipe de recherche du projet HE2AT a été aussi l’occasion de procéder au lancement officiel des activités du projet en Côte d’Ivoire.

(AIP)

tg/tm