Cet article a été publié le: 17/07/21 9:24 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les organisations de la société civile renforcent leurs capacités pour le contrôle des finances publiques

San-Pedro, 17 juil 2021 (AIP)- Les Organisations de la société civile (OSC) ont bénéficié, du jeudi 15 au vendredi 16 juillet à San-Pedro, d’un renforcement des capacités sur l’analyse des informations budgétaires et le contrôle de la gestion des finances publiques, pour mieux exercer leur mission de contrôle citoyen.

La formation a été initiée dans le cadre du projet “Finances publiques, notre affaire à tous”, cofinancé par l’Union Européenne et la fondation Konrad-Adenauer, et mis en œuvre par l’ONG Actions pour la protection des Droits de l’Homme (APDH).

Les leaders d’organisations de femmes, de jeunes et de la société civile ont été instruits à travers six modules portant notamment sur l’introduction aux finances publiques, les approches, outils et mécanismes du contrôle citoyen de l’action publique, les finances publiques locales et les mécanismes de collecte de l’information en matière de finances publiques et de contrôle citoyen.

L’assistante du projet, Tano Annick, a souligné que cette cible a été choisie dans la première phase de ce projet suite à un constat selon lequel OSC ne sont pas véritablement impliquées dans la gestion des finances publiques, pourtant la loi leur en donne le droit.

Le formateur, Dr Tawa Neton, enseigneur chercheur à l’université Alassane Ouattara, leur conseille le lobbying auprès des autorités, de marquer leur présence sur le terrain, de montrer leur sérieux aux autorités et de se démarquer des chapelles politiques. Les autorités ont aussi intérêt à les écouter, parce qu’étant en contact avec les populations, les OSC savent les besoins des populations, a-t-il relevé.

Le projet “Finances publiques, notre affaire à tous” est mis en œuvre dans 14 localités du pays notamment, Odienné, Gagnoa, Man, Divo, Duékoué, Yamoussoukro et San-Pedro. Il concerne également les agents des médias et des services financiers.

Les agents des services financiers seront aussi formés afin qu’ils fassent preuve de sollicitude à l’égard des populations en partageant l’information pour que tous les citoyens soient au même niveau d’information. Débuté en octobre 2020, le projet prendra fin en octobre 2022.
(AIP)
nbf/cmas