Cet article a été publié le: 15/09/20 16:15 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les populations de Piaye inquiètes des fréquentes attaques de groupes armés dans la zone

Bouna, 15 sept 2020 (AIP)-Les populations de Piaye, dans la sous-préfecture d’Ondéfidouo (département de Bouna), ont exprimé leurs inquiétudes face aux fréquents cas d’attaques à mains armées perpétrées dans la zone par des groupes d’individus opérant en cagoule.

L’inquiétude a été portée au nouveau sous-préfet d’Ondéfidouo, Goué Gueu Marcel, qui effectuait le lundi 14 septembre 2020 sa première visite à Piaye, une localité de sa circonscription située à près de 110 km de Bouna et frontalière au Ghana par le fleuve la Volta Noire.

Les populations et certaines victimes ont confié au sous-préfet que ces groupes seraient en provenance du pays voisin. Ils traversent la Volta Noire, débarquent en territoire ivoirien et commettent des forfaits sur plusieurs jours avant de regagner à nouveau leur base.

Armés de fusils d’assauts et de calibre 12, ils dépouillent sans état d’âme les populations rurales en leur arrachant leurs motos avec lesquelles ils se déplacent pour commettre leurs forfaits. Vols de bêtes, de biens et crimes sont à leur actif dans cette zone d’accès difficile et non couverte en réseau téléphonique.

Parmi leurs victimes, l’on déplore des éléments des forces de défense et de sécurité tombés lors de patrouilles. L’attaque la plus récente, survenue début septembre, a causé la mort d’un militaire.

Le sous-préfet Goué Marcel, préoccupé par la situation, a tenu à connaître et à parcourir l’une des pistes sinueuses empruntées par ces malfrats. Ce qui lui a permis d’atteindre la Volta Noire à une dizaine de kilomètres de Piaye, l’un des lieux de passage des groupes armés.

Au sortir de cette visite terrain, il a mesuré l’ampleur des choses et a promis d’œuvrer au renforcement de la sécurité dans cette zone.

(AIP)
on/fmo