Cet article a été publié le: 14/07/21 11:53 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les populations décrient la présence d’orpailleurs clandestins à Sassandra

Sassandra, 14 juil 2021 (AIP) – Les populations ont décrié la présence d’orpailleurs clandestins dans le département de Sassandra.

Plusieurs fois décriée par des messages d’alerte sur les réseaux sociaux et pendant les rencontres communautaires, la présence des orpailleurs clandestins dans le département de Sassandra est perçue comme un danger par les cadres qui viennent de prendre, en ce début de semaine, toutes les dispositions pour mettre fin à cette dangereuse entreprise.

Les cadres du département de Sassandra, alertés par la présence de nombreux orpailleurs clandestins sur le fleuve Sassandra, dans les villages de Louga, Inahiri, Médon, Grégiibré, Garoubré, Zaebré, Grihiri, Boutoubré 1 et 2, dans le canton Kodia, ont saisi les plus hautes autorités du pays et pris à témoin la communauté nationale et internationale, par la publication d’un communiqué.

L’orpaillage clandestin est dangereux surtout que les produits utilisés pour l’exploitation de l’or, la cyanure notamment a un effet dévastateur sur la faune et la flore. Cette activité engendre aussi l’insécurité et la débauche dans la zone où elle se pratique.

En 2020, le préfet de Sassandra, Lamine Coulibaly, avait tenu une réunion publique pour alerter les populations sur la menace que constitue l’orpaillage clandestin et les tentatives des orpailleurs clandestins de s’établir dans les villages du canton Kodia.

En février 2021, la gendarmerie de Sassandra a saisi du matériel lourd d’orpailleurs clandestins qui avaient réussi à s’évader.  Les orpailleurs sont revenus après avec des armes pour se mettre au travail, a-t-on appris.

(AIP)

iv/apk/cmas