Cet article a été publié le: 22/10/20 14:43 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les populations désertent la ville de Dabou après les affrontements inter-ethniques

Dabou, 22 oct 2020 (AIP)- Au lendemain des violences inter-ethniques survenues mercredi 21 octobre 2020, les populations de Dabou désertent la ville pour se réfugier vers d’autres localités notamment les villages environnants ou à Abidjan.

En outre, les rumeurs de reprise des affrontements circulent sur toutes les lèvres malgré la présence des forces de l’ordre.

Les prix des denrées alimentaires entre temps connaissent une hausse au grand désarroi des populations. Leur seule volonté est de retrouver la paix perturbée par des violences inter-ethniques qui ont fait sept morts et une quarantaine de blessés.

Le couvre couvre-feu instauré de 19H à 6H par  le préfet N’zi Kanga Rémi a permis aux forces de l’ordre, arrivées en renfort d’Abidjan, de rétablir le calme.

Toutefois, les populations encore sous choc des évènements, se sont ruées au marché, dans les boulangeries, les boutiques, les supermarchés et les magasins de gaz pour faire des provisions.

“Nous profitons de l’accalmie du couvre-feu feu pour faire des provisions. C’est bon que les forces soient présentes mais nous entendons encore des velléités d’affrontements, nous prenons nos dispositions”, a indiqué un habitant interrogé par l’AIP.

La réunion d’échanges et de négociations convoquée par le préfet pour ce jeudi 22 octobre a été reportée pour des motifs non encore énoncés.

(AIP)

bec/bsp/cmas