Cet article a été publié le: 1/10/20 14:09 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les populations d’Odienné sensibilisées sur la nécessité de préserver l’Etat de droit

Odienné, 1er oct 2020 (AIP)- Le préfet de la région du Kabadougou, préfet d’Odienné, Germain Goun, a souligné, jeudi 1er octobre 2020, face à l’ensemble des forces vives locales, la nécessité de préserver l’Etat de droit et, qui passe par l’engagement de tous et de chacun en faveur de la paix et de la cohésion sociale, en cette période électorale.

« Chacun de nous doit avoir pour mission de faire en sorte que la paix règne dans la cité. Faisons-en sorte que la cohésion soit maintenue et que l’Etat demeure », a-t-il exhorté, lors d’une rencontre, à la grande salle de réunion de la préfecture à laquelle il a convié notamment les responsables d’administration, les chefs traditionnels et les guides religieux, les leaders communautaires, d’associations et d’opinion.

Rappelant le contexte qui prévaut, marquée par des tensions autour du jeu électoral, il a mis en avant la nécessité pour tous de faire en sorte que les lois de la République soient observées et que les institutions, de même que les personnalités qui les incarnent soient respectées.

L’autorité préfectorale a également invité à la « prière sincère et fervente » de tous les ivoiriens pour une présidentielle apaisée.

« Nous sommes certes un Etat laïc, mais cela ne veut pas dire que nous sommes dans un Etat athée. Que chacun prie le Dieu de son cœur de faire en sorte qu’il accorde sa sagesse à tous les niveaux. Que sa sagesse nous habite tous pour que la période que nous allons traverser soit une période paisible et qu’l’issue nous soyons en harmonie et que la paix soit maintenue dans notre pays », a-t-il signifié.

Les électeurs ivoiriens sont convoqués aux urnes samedi 31 octobre 2020 pour choisir le président de la République. La campagne électorale s’ouvrira jeudi 15 octobre et fermera jeudi 29 octobre à minuit, soit une durée de quinze jours.

Le processus se tient dans un climat de tension sous fond de contestations de l’opposition qui ont déjà engendré des morts et des dégâts matériels, dans plusieurs localités du pays.

(AIP)

kg/ask