Cet article a été publié le: 4/09/21 14:42 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les populations du Lôh-Djiboua attendent beaucoup des états généraux de l’éducation

Divo, 04 sept 2021 (AIP) – Les représentants de différentes composantes des populations de la région du Lôh-Djiboua, ont déclaré, vendredi 03 septembre 2021, à la préfecture de région de Divo, attendre beaucoup des états généraux de l’éducation nationale qu’une délégation du Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, est venue leur annoncer et solliciter leur implication.

Au cours de ces échanges, les populations ont vite mis le pied dans le plat. Elles ont dénoncé, entre autres maux, le bas niveau de recrutement des instituteurs, l’inadéquation de la formation aux emplois, l’insuffisance des infrastructures écolières, le besoin d’internats, l’insécurité, la corruption et la tricherie à l’école.

La délégation arrivée d’Abidjan a présenté auparavant la configuration que ces états généraux de l’éducation va prendre. Selon le chef de délégation, Brah Bouazo Antoine, inspecteur général de l’éducation nationale, ces états généraux vont se dérouler sous une forme pyramidale, en allant de la base au sommet de l’Etat, notamment des villages, villes, sous-préfectures, départements, régions, districts, jusqu’aux ministères et aux assises nationales. Elles peuvent se présenter à la base sous différentes formes, dont l’enquête d’opinion.

Dans le Lôh-Djiboua, comme dans l’ensemble des régions de Côte d’Ivoire, un comité régional, présidé par le préfet de région, sera mis sur pied avec toutes les composantes de la population, avec pour mission de faire le diagnostic de l’école ivoirienne, et faire des recommandations à transmettre au District qui fera suivre à Abidjan. La ligne directrice générale du système éducatif ivoirien sera consignée, à l’issu de ces assises, dans un document final qui doit servir de boussole, a-t-on précisé.

Au total, sept thèmes principaux, mais non exhaustifs, ont été proposés comme axes de réflexion à ces assises, dont la phase régionale doit s’achever dans un mois. « Politique éducative et cadre légal », « inclusion, équité et genre : tous à l’école », « qualité des enseignements-apprentissages », sont trois des sept thèmes soumis à la réflexion.

Le représentant du préfet de région, Loua Patrice, préfet du département de Guitry, a rassuré la délégation que la région du Lôh-Djiboua, entend s’impliquer fortement dans ces assises qui représentent, selon lui, un espoir pour le système éducatif ivoirien. Le comité régional du Lôh-Djiboua sera constitué dès la semaine prochaine, a indiqué le préfet.

Le rapport 2019-2020 du Programme d’analyse des systèmes éducatifs (PASEC) a classé la Côte d’Ivoire, à l’avant-dernière place dans le classement des systèmes éducatifs en Afrique francophone.

(AIP)

jmk/tm