Cet article a été publié le: 4/09/21 15:16 GMT

Côte d’Ivoire -AIP/Les populations du Sud-Comoé prêtes à participer activement aux états généraux de l’éducation

Aboisso, 03 août 2021 (AIP)- Les populations du Sud-Comoé dans leurs différentes composantes ont dit être prêtes à participer activement à la phase régionale des états généraux de l’éducation (EGENA), vendredi 3 septembre  2021 à l’issue d’une rencontre avec une délégation du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation conduite par l’inspecteur général  Mme Yédé épouse Olémou Anastasie à Aboisso.

Acteurs  et partenaires du système éducatif de la région du Sud-Comoé ont montré leur intérêt pour ces EGENA par une présence massive à la cérémonie de lancement. A travers les échanges avec la délégation, ils ont fait,   avant les assises à proprement parler,  des propositions allant dans le sens de l’amélioration du système éducatif dont la primauté  à la formation professionnelle au détriment de l’enseignement général, l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants, le rétablissement de l’autorité de l’enseignant entre autres.

Cet engouement des population a été suscité par les explications du processus des états généraux présenté par Madame  Yédé et la conseillère Technique Traoré Anita, qui ont expliqué que toutes les couches de la société ivoirienne sont concernées par  les états généraux de l’éducation.

Pendant trois jours, des rencontres en atelier et en plénière auront lieu dans les régions sur convocation du préfet de région et les résultats seront consignés et transmis au ministère de l’éducation nationale.

Pour le troisième adjoint au maire Mme Kadja Emilienne, le Sud-Comoé, berceau de l’école ivoirienne de saurait ne pas prendre une part active dans EGENA.

Le préfet de région Coulibaly Gando a salué cette mobilisation et demandé davantage d’implication afin de permettre à l’école ivoirienne de retrouver son lustre d’antan.

Lancé le le lundi 19 juillet 2021 à Abidjan. Ils s’étendront sur six mois et prendront fin avec la remise officielle des conclusions au Président de la République  Alassane Ouattara note-on

(AIP)

akn/tm