Cet article a été publié le: 25/01/21 12:40 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les quatre casques bleus morts au Mali promus et décorés à titre posthume

Abidjan, 25 jan 2021 (AIP)- Les quatre casques bleus ivoiriens de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), tués au Mali, ont été promus au grade supérieur et décorés à titre posthume, au rang de chevalier de l’ordre national, lors d’un hommage national lundi 25 janvier 2021 en présence du chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

Le Premier ministre, ministre de la Défense, Ahmed Bakayoko, au nom du chef de l’Etat, a respectivement promu les Sergent-chef, Doumbia Yacouba et Bakayoko Adama adjudants à titre posthume. Le Sergent Amian Jean-Bernard a élevé au grade de Sergent-chef et le caporal Bamba Moustapha des forces spéciales a été fait Caporal-chef.

Le chef d’Etat-major général des armées (CEMGA), le Général de corps d’Armées Lacina Doumbia, dans une oraison funèbre, a salué ses « gars » qui ont, selon lui, ont « reçu une belle mort pour être mort au combat ».

« Vous êtes de retour chez vous sur la terre de vos ancêtres. Vous êtes de retour chez vous sur la terre qui vous a vu naître. La nation ivoirienne est rassemblée autour de vous en présence du chef suprême des armées qui a tenu à vous honorer », a déclaré le Général Doumbia à la place d’arme Thomas D’Aquin de l’Etat-major des armées à Abidjan.

« Partez apaisés parce que vous avez réussi votre mort. Mourir au combat l’arme à la main au nom de la Côte d’Ivoire, au nom de la paix en Afrique », a exprimé le CEMGA qui a rappelé les circonstances du décès de ces soldats. « Une colonne de blindés mène une mission de reconnaissance à Tombouctou, un blindé est explosé par un engin, six membres de l’équipage sur huit sont atteints (…) et quatre trouveront la mort (…) ».

Le président de la République, chef suprême des Armées, Alassane Ouattara s’est incliné devant les dépouilles des quatre soldats, accompagné du Premier ministre et du représentant du secrétaire général de l’ONU au Mali. Il a remis officiellement le drapeau et les insignes aux parents de ces soldats.

Les dépouilles des quatre soldats tombés à Tombouctou, lors d’une attaque du contingent ivoirien, sont arrivées à Abidjan le vendredi 21 janvier 2021 par voie aérienne à la Base aérienne d’Abidjan.

(AIP)

gak/fmo

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.