Cet article a été publié le: 8/09/21 14:40 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les restes d’un cachalot en putréfaction empêchent les sorties des baigneurs à Sassandra 

Sassandra, 08 sept 2021 (AIP)-  Une semaine après que le cadavre d’un gros cachalot a échoué sur une plage située entre le village de Niézéko et celui de Lékpléko, dans la commune de Sassandra, les restes de cette espèce de baleine en putréfaction répandent des odeurs qui empêchent les populations notamment les baigneurs d’avoir accès à cette plage.

Cette odeur pestilentielle vient des restes en putréfaction  d’un cadavre de cachalot qui a échoué sur la plage le dimanche 29 août.

Les habitants des deux villages qui avaient entrepris de dépecer cette sorte de baleine en vue de sa  consommation n’ont pas réussi à la consommer totalement tellement l’animal était énorme. Ils ont donc abandonné le reste de cet animal sur la plage.

La mer a récupéré les restes de l’animal et depuis dimanche, l’énorme estomac en putréfaction de ce cachalot  jonche  la plage, propageant une odeur repoussante.

Les autorités de la ville notamment la police maritime, les eaux et forêts et les agents de la direction de l’environnement, informées n’ont pas encore réagi sur le sujet.

(AIP)

iv/tad/fmo