Cet article a été publié le: 5/10/22 16:22 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les secteurs concernés et les conditions de sélection des entreprises au PEPITE (Eclairage)

Abidjan, 05 oct 2022 (AIP)- Le Programme économique pour l’innovation et la transformation des entreprises (PEPITE), lancé officiellement, mercredi 5 octobre 2022, à Abidjan, par le premier ministre, Patrick Achi, vise à repérer et à sélectionner des startups, TPE, PME et ETI ivoiriennes au fort potentiel sous-exploité, en raison de contraintes sur lesquelles l’État pourra agir de façon ciblée.

Les enregistrements ont lieu, du 05 octobre au 30 décembre, sur le site www.pepite2030.gouv.ci. La publication du rapport de sélection, des résultats et le lancement officiel du programme sont prévus pour le 1er trimestre 2023, rapporte le centre d’information et de communication gouvernementale (CICG).

Au total, 15 pôles sectoriels sont concernés par le PEPITE. Au niveau des pôles agricoles et agro-industriels, il s’agit des secteurs Cacao/Café; Cajou/Palme/Caoutchouc; Agriculture vivrière et à haute valeur ajoutée; Aquaculture/Elevage.

Au titre des pôles à dominante industrielle, l’on a les industries extractives; Pétrole/Energie/Electricité; Chimie/Pétrochimie; Industries manufacturières légères; Coton/Textile; BTP/Logement.

Pour les pôles sectoriels à dominante tertiaire, l’on enregistre les domaines suivants le transport/logistique, la santé/industrie pharmaceutique, l’économie numérique, les industries culturelles et créatives, les loisirs/tourisme.

Toutes les entreprises opérant dans les activités de support à ces secteurs agricoles (préparation des terres, exploitation & irrigation, traitements primaires des récoltes, préparation des récoltes) et les entreprises qui assurent le conditionnement et la commercialisation des biens produits dans les secteurs stratégiques du programme sont éligibles au programme PEPITE.

Pour être éligible au programme PEPITE, des critères sont le siège social de l’entreprise est situé en Côte d’Ivoire ; les décisions stratégiques de l’entreprise sont prises en Côte d’Ivoire ; les nationaux (personnes physiques) détiennent une part significative des parts sociales de l’entreprise.

Par ailleurs, l’entreprise doit produire une part significative de sa valeur ajoutée en Côte d’Ivoire et réaliser au moins 60% de son chiffre d’affaires sur l’un des 15 pôles sectoriels du programme.

(AIP)

ask