Cet article a été publié le: 17/03/21 17:15 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les services de protection judiciaires au centre d’un atelier à Dimbokro

Dimbokro, 17 mars 2021 (AIP) – Les rôles, attributions et fonctions des Services de protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse (SPJEJ) du ministère de la Justice et des droits de l’homme étaient, mercredi 17 mars 2021, au centre d’un atelier à Dimbokro, regroupant  des professionnels des médias locaux, des chefs traditionnels et de communautés ainsi que des guides religieux, des leaders d’organisations de femmes et de jeunes des régions  du Iffou, du Moronou, du N’zi et du Bélier

Animé par la directrice des SPJEJ de Dimbokro, Akoi Assoh Stéphanie, l’atelier visait à sensibiliser et informer les participants afin de contribuer à l’établissement des SPJEJ comme entité étatique juridique de référence en matière de protection des droits des enfants et des jeunes. Il s’est agi de renforcer les compétences des participants sur le rôle, les attributions et fonctions des SPJEJ.

« Nous avons également fait un plaidoyer auprès des participants pour leur implication dans la lutte contre les violations des droits de l’homme au niveau local », a souligné Mme Akoi.

Le SPJEJ s’occupe des enfants et le cadre juridique et institutionnel applicable pour les enfants en contact avec le système judiciaire, qu’ils soient en conflit avec la loi, victimes ou témoins, doit être adapté, a fait savoir la formatrice. Elle a affirmé que l’administration de la justice pour enfants, dans le cas d’un enfant suspecté ou accusé d’un fait infractionnel, obéit à des procédures spécifiques adaptées.

“Elles sont  en accord avec l’intérêt supérieur de l’enfant et sa réinsertion dans la société afin qu’il puisse y jouer un rôle constructif”, a-t-elle insisté.

Les participants ont exprimé leur satisfaction quant à la tenue de cette formation qui a apporté un plus à leur connaissance.

“J’ai été heureux de faire partie des participants, j’avoue que l’atelier  était le bienvenu. Il faut que cette séance soit publique pour qu’un grand nombre de jeunes et de parents puissent y prendre part, “, a proposé le président de la jeunesse communale de Dimbokro, Franck Hervé Konan au sortir de l’atelier.

(AIP)

ik/fmo

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.