Cet article a été publié le: 1/05/21 14:23 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les travailleurs d’Odienné dénoncent une augmentation « injustifiée » du coût du transport sur Abidjan

Odienné, 1er mai 2021 (AIP)- Les travailleurs d’Odienné, à travers les différentes centrales syndicales, ont dénoncé, à la faveur de la célébration du 1er mai, fête du travail, une augmentation, estimée « injustifiée », du coût du transport sur Abidjan notamment.

Deux compagnies de transport maintiennent le montant de 12 600 francs CFA, arrêté temporairement, en réponse à la mesure de remplissage des véhicules de transport au 1/3, en lien avec la riposte contre la Covid-19. Alors qu’elles n’appliquent plus cette mesure, ces compagnies  refusent néanmoins de revenir au coût initial.

Lors des traditionnels échanges avec les autorités administratives, les responsables syndicaux locaux ont appelé à la prise de mesures, en vue d’un retour de toutes les compagnies au coût de 10 000 F comme l’ont fait certaines.

Les travailleurs d’Odienné ont en général dénoncé la vie chère, avec une augmentation continue des prix des denrées alimentaires sur le marché, notamment de la viande de bœuf dont le kilogramme est passé de 1700 francs CFA à 2000 francs CFA. Aussi, le coût élevé du loyer et le non-respect par des propriétaires de maison de la loi fixant la caution à deux mois.

Le préfet de la région du Kabadougou, préfet d’Odienné, Germain Goun, face aux revendications, a promis la poursuite et le renforcement des actions de surveillance et de contrôle des prix.

Il a redit l’attachement du gouvernement au dialogue social matérialisé par la décision de la célébration, dans un format restreint toutefois, du 1er mai, malgré le contexte de menace continue de la covid-19.

(AIP)

kg/fmo