Cet article a été publié le: 6/11/20 10:50 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Levée de la suspension du Mali de la Francophonie

Abidjan, 06 nov 2020 (AIP)- Le Conseil permanent de la Francophonie (CPF) a décidé de prononcer la levée de la suspension de la République du Mali de la Francophonie, qui était appliquée depuis le 25 août 2020, lors de sa 112e session qui s’est tenue virtuellement les 4 et 5 novembre 2020.

« Le CPF encourage les autorités maliennes à la poursuite du rétablissement de l’ordre constitutionnel de manière pérenne et crédible. Cette décision est également un encouragement à la construction d’un espace politique inclusif et au renforcement de l’ouverture démocratique, en particulier par une représentation renforcée des femmes au sein des organes de la transition et dans la reconstruction du pays », indique le communiqué de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Le CPF a aussi marqué le retour formel du Burundi dans les instances de la Francophonie, avec l’adoption d’une résolution sur la levée des mesures de suspension de la coopération multilatérale.

En matière de coopération, les Etats et gouvernements se sont félicités de l’état d’avancement de certains projets phares notamment, de la mobilité des enseignants et de la création d’une radio pour la jeunesse du Sahel.

Les membres du CPF ont salué le travail mené par la Secrétaire générale et ses équipes, en matière de transformation administrative et financière de l’Organisation, « concourant à une saine gestion », et ont approuvé le nouveau règlement financier de l’OIF.

La 112e session du CPF intervient au lendemain de l’anniversaire des 20 ans de la Déclaration de Bamako, adoptée le 3 novembre 2000, premier texte de la Francophonie à portée internationale consacré à la démocratie.

La Secrétaire générale, Louise Mushikiwabo a rappelé que la Francophonie célèbrera cette date importante le mardi 10 novembre 2020, lors d’une conversation virtuelle en présence du président sénégalais, Macky Sall.

Le CPF est l’une des trois instances consacrées par la Charte de la Francophonie. Il est chargé de la préparation et du suivi du Sommet sous l’autorité de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF).

Il veille à l’exécution des décisions prises par la CMF. Le CPF examine la situation politique et l’état des pratiques de la démocratie dans l’espace francophone, approuve les projets de programmation et examine les rapports financiers, les prévisions budgétaires et le compte rendu d’exécution des programmes de l’OIF.

(AIP)

ena/fmo