Cet article a été publié le: 22/09/21 18:05 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Lever de rideau sur le 5ème Salon international géomatique 2021 à Abidjan

Abidjan, 22 sept 2021 (AIP)- La cinquième édition du Salon internationale géomatique 2021, organisée en semi-virtuel, s’est ouverte mercredi 22 septembre 2021, en point de mire de la première journée, un séminaire à l’attention des collectivités territoriales sur la thématique centrale « L’apport de la technologie de la géo information dans la création de nouvelles ressources de revenu pour les collectivités locales en période de crise ».

Le directeur général du Comité national de télédétection et d’information géographique (CNTIG), commissaire général de Géomatique 2021, Dr Edouard Fonh-Gbéi, a expliqué que sa structure, dans la dynamique d’accompagner le programme d’action du gouvernement, « a bien voulu initier ce séminaire pour sensibiliser davantage les collectivités ainsi que les opérateurs pour la réussite de la mise en œuvre de l’activité relative à la mobilisation des taxes électroniques ».

M. Fonh-Gbéi, a indiqué que deux panels sont inscrits au cœur de cette réflexion, à savoir « Avantage de la digitalisation des territoires dans un contexte de crise » et « La géo-information, mobilisation de ressources additionnelles en période de crise et collecte électronique de taxes ».

Pour le commissaire général du salon Géomatique, la crise sanitaire ayant paralysé la quasi-totalité des villes, « la digitalisation de l’information spatiale a permis de résoudre les problèmes clés au cœur de la gestion des collectivités dont de la mobilisation de nouvelles ressources pour les communes ».

Il a salué l’esprit « avant-gardiste et visionnaire » de l’Etat de Côte d’Ivoire « qui a bien voulu accompagner les collectivités à la mobilisation électronique des taxes communales gage de créations de ressources additionnelles pour la gestion des collectivités ».

La représentante du président de l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI), maire de Djibrosso, Salimata Diomandé, a rappelé que le gouvernement par décret en 2019, a fixé les modalités de perception des recettes propres des collectivités territoriales et les districts autonomes par voie électronique. « Face à cette nouvelle donne, il importe principalement que les collectivités soient accompagnées dans la détection de leurs potentialités mobilisables », a-t-elle indiqué.

Elle s’est félicitée de l’appui du CNTIG qui se positionne comme un leader de la géo information. Mme Diomandé a expliqué que ce séminaire dédié aux collectivités révèle un triple intérêt, notamment sensibiliser les opérateurs en phase d’être agréés, sur l’importance de disposer d’une base de données géospatiales des contribuables mais également au plan de la commune pour organiser au mieux le déploiement des moyens de paiement dématérialisé et réussir la mobilisation des taxes communales.

Deuxièmement, il offrira une lucarne de réflexion sur la décentralisation des données personnelles recueillies par les opérateurs agréés mais également d’aborder la question de la location du budget des collectivités, d’analyser le décret et de relever les points. Troisièmement, augmenter les recettes des collectivités de 100 à 200% voir plus par rapport à leurs recettes habituelles.

Le Salon international géomatique est une plateforme d’échanges et de partage d’expérience. Il met en avant l’apport indéniable de la géo-information dans la transformation de la vie des nations.

(AIP)

gak/cmas