Cet article a été publié le: 1/07/21 7:33 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ L’IFEF d’Agboville met une douzaine de filles sur le marché du travail

Agboville,1er juil 2021 (AIP)- L’Institution de formation et d’éducation féminine (IFEF) d’Agboville a célébré, mercredi 30 juin 2021, 13 jeunes filles ayant achevé la formation de trois ans et prêtes à affronter le marché du travail.

Ces auditrices ont choisi l’opératrice économique Coulibaly Mariam dite “Calebasse” comme marraine. Cette dame s’est forgée en pratiquant divers petits métiers, entre autres la vente d’eau glacée, de fruits, le commerce d’alloco (frite de banane plantain) et s’affirme aujourd’hui comme un modèle de femmes d’Agboville autonomes financièrement.

La marraine Coulibaly Mariam et la directrice de l’IFEF, Kouassi Maïmouna, ont invité ces jeunes filles, formées en pâtisserie et couture, à plus de dynamisme, de combativité et de créativité pour pouvoir s’imposer sur le marché du travail devenu très concurrentiel.

Au-delà des festivités de fin d’année, la directrice de l’Institution s’est toutefois inquiétée de la baisse des effectifs depuis quelques années. De 90 dans les années passées, le nombre actuel d’inscrites à l’IFEF d’Agboville est de 46 pour l’année scolaire 2020-2021.

Elle a donc fait son plaidoyer auprès des associations de femmes pour une grande sensibilisation des filles analphabètes et déscolarisées pour saisir la seconde chance que l’Etat leur offre pour acquérir le savoir et s’en sortir avec un métier.

Créée en 1962, l’IFEF d’Agboville forme aux métiers de couture, de pâtisserie, de broderie, de crochet et d’art floral. Concernant les matières théoriques, elle forme en éducation à la vie familiale (EVF) qui comprend la puériculture, l’économie domestique, l’hygiène générale, alimentaire, l’éducation civique et morale, l’entrepreneuriat et l’alphabétisation.

(AIP)

Yy/kp