Cet article a été publié le: 10/09/21 8:23 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ L’implication des femmes recommandée dans la gestion des risques d’inondation dans le bassin de la Volta

Bondoukou, 10 sept 2021 (AIP) – L’implication des femmes et des couches sociales vulnérables a été recommandée dans la prévision des crues et la gestion des risques d’inondation dans le bassin de la Volta, à l’issue d’un séminaire qui s’est tenu à Bondoukou du 6 au 9 septembre 2021, en présence des autorités administratives locales.

Selon ces recommandations, il est nécessaire de mettre en place une stratégie inclusive et efficace de prévision des crues et la gestion des risques d’inondation dans le bassin de la Volta en se penchant sur les besoins et rôles des femmes ainsi que des autres couches sociales, faiblement représentées dans les instances de prises de décision.

Les participants à ce séminaire initié par l’Autorité du bassin de la Volta (ABV), l’Organisation météorologique mondiale et le Partenariat régional de l’Afrique de l’ouest ont fait savoir que les inondations constatées affectent les femmes, les filles, les hommes et les garçons de façon disproportionnée, entrainant des pertes en vie humaine, une insuffisance alimentaire et un accroissement de la violence basée sur le genre.

« Les femmes ont souvent un accès limité aux mécanismes et vecteurs officiels d’alertes et de gestion des risques d’inondation ainsi qu’à toutes les autres informations », ont-ils déploré, souhaitant une prise en compte effective des aspects en rapport avec le genre dans les activités de prévention et de gestion des risques d’inondation.

D’autres recommandations ont été retenues notamment, assurer systématiquement la collecte en contenu des données météorologiques, hydrologiques et environnementales indispensables pour la prise de décision dans la prévention et gestion des risques d’inondation et surtout, doter les structures en charge de la gestion du Bassin de la Volta en équipements modernes.

Ce séminaire, financé par le Fonds d’adaptation portait sur le thème « Intégration du genre dans le système d’alerte précoce de bout en bout pour la prévention des crues et la gestion intégrée des risques d’inondation dans le bassin de la Volta ». Il a réuni 25 participants des services météorologiques, hydrologiques, des structures en charge de la protection civile et des organisations communautaires et de femmes.

(AIP)

zaar/cmas