Cet article a été publié le: 28/07/21 16:38 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ L’INS lance la formation des auditeurs recrutés pour l’enquête démo-santé

Abidjan, 28 juil 2021 (AIP)- Le directeur général de l’Institut national de la statistique (INS), Doffou N’Guessan, a lancé mercredi 28 juillet 2021, à Abidjan, la formation des 217 auditeurs recrutés par sa structure pour conduire plus tard une enquête démographique et de santé sur la Côte d’Ivoire (EDS-CI).

Cette séance de renforcement de capacités concerne 54 auditeurs pour les prélèvements de sang et anthropométries, 117 enquêteurs, 23 contrôleurs et 23 chefs. Elle s’étendra sur une période d’un mois au terme de laquelle les 184 meilleurs seront retenus pour être déployés sur toute l’étendue du territoire en vue de la collecte des données sur quatre mois.

« Vous avez les compétences pré-requises nécessaires pour un travail de qualité. Tout ce qu’il vous faut, c’est beaucoup plus un renforcement de capacités. Je vous exhorte à bien suivre la formation, à être assidus et ponctuels, à participer vivement aux différents échanges et autres tests pratiques afin d’être de très bons agents bien formés et qualifiés pour le travail qui vous attend », a conseillé M. Doffou.

Au nom des partenaires techniques et financiers du projet, Soukeynatou Fall, de l’Organisation des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), a salué les efforts de l’INS et de l’équipe de l’EDS-CI pour leur leadership  dans la préparation  de ce projet important pour le pays en matière de planification de son développement. Elle a réitéré leur engagement à soutenir la Côte d’Ivoire afin qu’elle se dote de données de qualité sur la démographie et la santé.

L’objectif de la formation du personnel de terrain est d’instruire les participants sur la méthodologie des différentes phases de la collecte ESD-CI 2021 et les notions nécessaires à travers les outils de formation (manuels, questionnaires et fiches techniques, etc) pour mener à bien la phase de collecte de données.

S’agissant de l’enquête qui sera faite, elle vise, selon M. Doffou, d’une part, à répondre aux besoins en données pour planifier, suivre et évaluer les programmes de santé, de population et de protection des individus, en particulier les plus vulnérables que sont les femmes et les enfants.

D’autre part, elle permettra de produire des données de bonne qualité sur les indicateurs pour le suivi et l’évaluation des Objectifs du développent durable (ODD), du Plan national de développement 2016-2020, de la Politique nationale de développement de la Santé 2016-2020, de la Politique nationale de population 2016-2020 et d’autres cadres nationaux et internationaux de développement.

Pour garantir le succès de l’opération, une équipe technique pluridisciplinaire composée des experts de l’INS, du ministère du plan et du ministère de la santé a été mise en place pour réaliser les travaux préparatoires, la collecte, le traitement et l’analyse des données avec l’appui des experts de ICF MACRO, a rassuré le parton de l’INS.

(AIP)

fmo