Cet article a été publié le: 12/09/21 9:55 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ L’intégration de “l’indicametrie” dans la formation des “tout-petits” souhaitée

Abidjan, 12 sept 2021 (AIP) – La directrice en charge de la coordination des établissements et services à caractère social et de protection de la petite enfance au sein du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Yapo Akora Aragamanta, a émis le vœu d’intégrer “l’indicametrie” dans la formation de la petite enfance pour une bonne orientation de ceux-ci, lors de sa soutenance de fin de cycle ( Master 2), qui a eu lieu samedi 11 septembre 2021 à Abidjan-Cocody.

L’indicametrie est une science créée par un professeur en économie de développement, Pr Moustapha Diabaté, et elle permet de déterminer la potentialité énergétique d’une personne.

Mme Yapo a axé son travail de recherche autour du thème “Études des potentialités énergétiques des élèves de la petite enfance “. Elle dit avoir pour ambition de vulgariser “l’indicametrie” en Côte d’Ivoire et en Afrique.

Selon elle, plus le profil de l’enfant est connu, moins il perdra du temps dans son cursus scolaire, dans son parcours professionnel mais aussi cela évitera aux parents de dépenser inutilement dans des domaines qui ne réussisse pas à leurs enfants.

Pour le président du Jury de cette soutenance, Pr. Abé Noël, “l’indicametrie” appliqué à la petite enfance permettra de connaître les performances capacitaires et les déficits de l’enfant.
“L’indicametrie permet de bien encadrer les enfants à partir d’un profil professionnel et social” a-t-il indiqué.

L’impétrante a obtenu la note de 17/20 avec la mention très bien, et les félicitations du jury.

(AIP)

kkh/ako/kam