Cet article a été publié le: 24/06/21 15:09 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ L’intensification de la vaccination de routine dans tous les districts sanitaires, à partir du 25 juin

Abidjan, 24 juin 2021 (AIP)- La vaccination de routine va s’intensifier dans tous les districts sanitaires de la Côte d’Ivoire, du vendredi 25 juin au jeudi 01 juillet 2021, a annoncé le directeur-coordonnateur du Programme élargi de vaccination (PEV), Pr Ekra Daniel, mercredi 23 juin 2021, dans le district sanitaire d’Attécoubé.

Ce programme sera couplé à la célébration de  la 11e édition de la semaine africaine de vaccination (SAV) qui vise à informer, sensibiliser les populations sur les vaccins et encourager les pays à intensifier leurs services de vaccination, a indiqué Pr Ekra.

« Il est question de relancer et d’intensifier la vaccination pour permettre à ce que tous les enfants qui n’ont pas pu avoir leur vaccination sur une certaine période donnée ou qui ont été vaccinés mais qui n’ont pas pu terminer la série de vaccination de se rattraper », a-t-il expliqué.

Les enfants de moins d’un an et les femmes enceintes sont concernés par  ce programme ainsi que  les jeunes filles de 09 à 13 ans qui seront vaccinées contre le papillomavirus, responsable du cancer du col de l’utérus.

Cette activité de terrain, selon Pr Ekra, va être accompagnée des séances de communication à travers les radios de proximité. Il a invité la presse ” maillon important de communication” à relayer l’information de sorte à enregistrer une adhésion massive des populations.

Le lancement de la semaine africaine de la vaccination axé sur le thème « Les vaccins nous rapprochent » couplé au démarrage du programme  d’intensification de la vaccination se tiendra à Locodjro dans la commune d’Attécoubé en présence du ministre en charge de la santé et des autorités de la ville.

Les vaccins sont l’une des plus grandes innovations scientifiques de tous les temps. Au cours du siècle passé, ils nous ont permis d’envisager l’éradication de la poliomyélite et de mettre fin à la variole. Ces 30 dernières années, le nombre de décès d’enfants dans le monde a été réduit de moitié grâce à la vaccination, signale-t-on.

(AIP)

bsb/ask