Cet article a été publié le: 20/10/21 17:06 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ L’OIDP engage des réflexions pour le développement durable des villes à travers la promotion de la démocratie inclusive

Abidjan, 20 oct 2021 (AIP)- L’Observatoire international de la démocratie participative (OIDP) est à l’œuvre pour un développement durable des villes par le bais d’une démocratie inclusive, qui prend en compte les aspirations et besoins des populations actuelles et à venir, a constaté l’AIP, à l’ouverture de 20ème conférence de l’Organisation qui se tient du mercredi 20 octobre au vendredi 22 octobre 2021, à Sofitel, Abidjan.

Cette conférence internationale qui porte sur le thème « Villes et territoires durables sur la démocratie participative » vise à rechercher des leviers de changement dans la gestion territoriale pour une démocratie participative qui est le gage d’un développement durable des villes.

Selon Gervais Coulibaly, la démocratie participative ou démocratie libérale vise à intégrer les usagers, les riverains à la prise de décisions administratives ou politiques les concernant. C’est une forme de partage et d’exercice du pouvoir fondé sur le renforcement de la participation des citoyens à la prise de décision.

Le développement durable est quant à lui, l’idée que les sociétés humaines doivent vivre et répondre à leurs besoins sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. La mise en œuvre de ce concept implique de prendre en compte la préservation de l’environnement et des ressources naturelles, l’équité sociale et économique.

Appliquée à la gestion des collectivités locales, la démocratie participative reviendra à consulter les citoyens dans la prise de décision, pour la conception et même la matérialisation des projets. Ainsi il est conseillé aux gouvernements locaux de mettre en place des conseils extra communaux, des conseils consultatifs de quartiers ou d’impliquer les syndicats, les organisations de la société civile, a soutenu, le préfet hors grade.

Pour Gervais Coulibaly, ces trois jours d’assises permettront de traduire de manière concrète en quoi est ce que la démocratie participative peut garantir ou même assurer un développement durable des villes. Ceci, afin d’offrir aux gouvernements locaux en général et à ceux membres de l’OIDP, de devenir des villes durables.

Car, la ville durable est une unité urbaine respectant les principes du développement durable et de l’urbanisme écologique. A savoir la gestion des déchets, la pollution, l’assainissement du milieu du transport, le logement décent et social, la sécurité pour les riverains, la croissance urbaine et l’urbanisation et la réduction des inégalités sociales, a-t-il conclu.

(AIP)

eaa/tm