Cet article a été publié le: 12/06/21 8:55 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ L’ONG CIP vient combler un vide dans la prise en charge des personnes victimes de traite

Agboville, 12 juin 2021 (AIP) – L’Organisation non gouvernementale ‘’Côte d’Ivoire prospérité’’ (CIP) qui se veut un outil de développement au service des populations vulnérables mais surtout un instrument de lutte contre la traite des personnes et les pires formes de travail des enfants en Côte d’Ivoire et au-delà, a été présentée vendredi aux autorités administratives d’Agboville en vue d’aider le gouvernement à juguler ce phénomène.

Ce, dans le cadre d’une mission de prise de contact qui les conduit dans les localités d’Abidjan, Grand-Lahou, Aboisso, Agboville, Adzopé et Tiassalé, afin de pouvoir mieux lancer ses activités dans ces localités.

Selon son PCA pasteur Klossaïl Patrick, l’ONG CIP a, dans le cadre de son projet Liane2, obtenu une subvention de l’Union Européenne (UE) pour mettre en œuvre le projet de plaidoyer à l’endroit des acteurs étatiques pour l’amélioration de la prise en charge des personnes victimes de traite, y compris les migrants, du 08 avril 2021 au 07 mars 2022 dans les localités ciblées.

D’après les explications données par la directrice Chantal Guidy et la cheffe du projet Idibouo kambo Lou Georgette, le projet Liane2 vise d’une part, à sensibiliser et informer les autorités administratives et les acteurs de la chaine pénale sur l’existence du phénomène de la traite des personne en Côte d’Ivoire et les instruments juridiques afférents.

Et d’autre part, à faire des plaidoyers en direction des gouvernants pour faciliter le financement des activités des organisations de la société civile (OSC) dans la lutte contre la traite des personnes, des migrants et le respect des droits civils et judiciaires des victimes ainsi que leurs familles.

Pour ce faire, la secrétaire générale 2 de la préfecture, Niamké Lydie, et la directrice régionale de la Solidarité, Coulibaly Salimata, ont engagé les leaders communautaires à s’impliquer réellement dans ce combat contre la traite des personnes, afin d’y apporter des réponses durables en Côte d’Ivoire.

La traite consiste à recruter, transporter, transférer, héberger ou accueillir une personne à des fins d’exploitation. La CIP est une ONG confessionnelle de santé et de développement créée en janvier 1997.

(AIP)

yy/cmas