Cet article a été publié le: 27/11/21 19:23 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ L’ONG REALIC sensibilise les centres de formation d’Abidjan sur les dangers de la migration irrégulière

Abidjan, 27 nov 2021 (AIP)- L’ONG Réseau ouest-africain de lutte contre l’immigration clandestine (REALIC) a sensibilisé, samedi 27 novembre 2021, des pensionnaires de centres de formation de football du district autonome d’Abidjan, sur les dangers de la migration irrégulière, au Centre de perfectionnement aux techniques industrielles (CPTI) de Yopougon, dans le cadre de sa caravane dénommée, « La Méditerranée tue, rester au pays et se réaliser est mieux ».

Selon la directrice exécutive de cette organisation, Florentine Djiro, cette caravane vise à réduire la migration irrégulière au départ de la Côte d’Ivoire par l’information, la formation, la sensibilisation et l’engagement citoyen. Elle bénéficie du partenariat de l’ambassade de l’Allemagne et l’étape d’Abidjan a bénéficié de la collaboration de l’Union des centres de formation de football de Yopougon (UCFFY).

De nombreuses personnalités ont pris part à cette cérémonie et ont, dans leurs différentes interventions, conseillé aux jeunes des centres de formation qui veulent embrasser une carrière professionnelle d’emprunter la voie légale pour aller évoluer en Europe et non forcer le destin pour aller périr les eaux de la Méditerranée.

Il s’agit notamment du Directeur technique national (DTN), Koné Tiégbè, du président de l’UCFFY, Issiaka Balogun, de la directrice des sports de masse et du genre au ministère de la Promotion des sports et du développement de l’économie sportive, Mariam Touré Anon, et de l’Ambassadeur d’Allemagne, Ingo Herbert.

Ces personnalités ont demandé aux jeunes des centres de formation d’allier d’abord sport et études avant d’envisager opter pour une carrière footballistique car le football ne réussit pas toujours à tous les aspirants. Elles sont revenues sur l’exemple de certains athlètes qui n’ont pas eu besoin d’aller en Europe mais qui se sont réalisés dans leur pays.

« Le sujet de la migration irrégulière est très sérieux. La migration irrégulière est un voyage très dangereux. Le gouvernement allemand soutient des formations en Côte d’Ivoire. Soyez disciplinés et travaillez. Investissez dans la formation et gardez l’esprit d’équipe », a conseillé le diplomate allemand, Ingo Herbert.

Face à ces interpellations, des joueurs et des animateurs des centres de formation ont évoqué quelques raisons qui sont à l’origine de l’aventure périlleuse de certains jeunes en Europe par des voies détournées. Il s’agit, ont-ils cité, de la mauvaise organisation du football au plan local, le manque d’infrastructures sportives et d’équipements et le manque de compétitions.

En retour, ils ont plaidé pour que le gouvernement crée les conditions idoines afin de permettre aux acteurs du sport de pouvoir s’épanouir dans leur pays d’origine.

Cette caravane s’inscrit dans la mise en œuvre d’un projet intitulé, « Mobilisation sociale contre le fléau de la migration irrégulière en Côte d’Ivoire ». Elle sillonnera les villes d’Abidjan, Yamoussoukro, Bouaké, San Pedro, Soubré, Issia, Daloa, Vavoua, Zoukougbeu et Abengourou, a rappelé la présidente de REALIC, Florentine Djiro.

L’ONG REALIC intervient dans le domaine de la migration et la promotion des droits humains avec son réseau de bénévoles et d’experts en action depuis 2017 sur le terrain.

(AIP)

fmo