Cet article a été publié le: 23/05/22 23:12 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ L’ONG Save Woman sensibilise sur les grossesses à risques en milieux rural et scolaire

Béoumi, 23 mai 2022 (AIP)- L’ONG Save Woman a organisé samedi 21 mai 2022 au foyer du lycée moderne de Béoumi une séance de sensibilisation sur les grossesses à risques en milieux rural et scolaire.

Selon la présidente de cette organisation non gouvernemental, Konan N’dah Lorraine Josiane, cette initiative vise à donner des informations utiles aux jeunes filles des établissements scolaires et celles des zones rurales pour leur permettre d’éviter les grossesses à risques.

La charge est revenue à l’animatrice de cette séance de sensibilisation, Euphrasie Assan Achi N’gbécho, sage-femme de son état, d’expliquer à son auditoire, constitué en majorité de jeunes filles du lycée moderne de Béoumi, les précautions à prendre pour éviter les grossesses à risques. A celles-ci, elle a surtout conseillé l’abstinence sexuelle et à défaut les méthodes contraceptives pour éviter les grossesses à risque.

« Dans votre cas, en tant qu’élèves, c’est l’abstention qui vous convient. Dans le cas Au cas contraire, vous pouvez utiliser les méthodes contraceptives afin d’éviter toutes ces grossesses qui peuvent nuire à votre scolarité ou encore vous conduire à la mort », a-t-elle conseillé. Mme Assan Achi N’Gbécho a, en outre, orienté les jeunes élèves vers les services de santé scolaires et universitaires (SSSU) pour bénéficier de plus amples conseils.

Le proviseur Bakayoko Namory, dont l’établissement accueillait cette activité de sensibilisation, a remercié la présidente de l’ONG Save Woman pour cette initiative louable qui participe à l’éducation et à la santé des jeunes filles des établissements scolaires. Il l’a également félicité pour l’intérêt que son organisation porte à cette question cruciale des grossesses à risque qui sont à l’origine de nombreux abandons scolaires et à des problèmes de santé au niveau de ces jeunes filles.

Bakayoko Namory, qui a déploré la situation alarmante caractérisée par les taux élevés des grossesses en milieu scolaire, garde le précieux espoir que cette campagne de sensibilisation de l’ONG Save Woman contribuera à réduire l’ampleur de ce phénomène en milieu scolaire.

« La situation des grossesses en milieu scolaire commence à être alarmante. L’année dernière, le lycée moderne de Béoumi a enregistré une quarantaine de grossesses, poussant plusieurs filles à abandonner leur cursus scolaire. Grâce aux campagnes de sensibilisation actuelles, nous espérons que ces chiffres vont considérablement baisser les années à venir », a-t-il indiqué, exhortant les jeunes à appliquer avec rigueur les conseils des agents de santé.

(AIP)

nyl/rkk