Cet article a été publié le: 21/12/20 8:59 GMT

Côte d’Ivoire – AIP/ L’ONG SEEMI encourage les commerçants de Divo dans la collecte des déchets plastiques

Divo, 21 déc 2020 (AIP) –  L’ONG “See my line international” (SEEMI), spécialisée dans l’Environnement, a organisé, samedi 19 décembre 2020, au marché du quartier Konankro de Divo, sa cérémonie traditionnelle de récompense des commerçants ayant conservé et livré à l’ONG le plus grand nombre de déchets plastiques, produits par eux depuis mars 2020.

Depuis mars 2020, les femmes des petits commerces des marchés de la ville de Divo et les commerçants des magasins et boutiques ont été sollicités, pour participer à la lutte contre les déchets plastiques, en conservant leurs sachets usagés pour les livrer à l’ONG SEEMI, dont les agents passent périodiquement collecter ces déchets après pesée.

Les meilleurs conservateurs de ces déchets plastiques ont, en guise de récompenses, reçu des cadeaux symboliques, notamment des seaux, des poubelles, des cuvettes, gobelets, carafes, tous en plastique recyclé dans les usines.

La Pdte de l’ONG SEEMI, Simi Appoline, et son collaborateur dans la boutique de la salubrité à Konankro

« Nous voulons ainsi lutter contre la pollution plastique et éviter que les sachets plastiques soient jetés dans la nature. Aussi, avec l’ouverture de notre boutique de salubrité, nous voulons motiver les personnes à désormais venir échanger leurs déchets plastiques contre des objets usuels », a expliqué la présidente de l’ONG SEEMI, Apolline Simi.

Ce concours de collecte de déchets plastiques a permis de recueillir, depuis mars 2020, dix tonnes de ces déchets, dont 300 kilo livrés par le premier lauréat, Cissé Karim. Depuis sept ans, de 2013, date de création de l’ONG SEEMI, à décembre 2020, celle-ci a collecté plus de 500 tonnes de déchets plastiques.

Pour renforcer les réflexes des populations à conserver les déchets plastiques en vue d’un recyclage, l’ONG SEEMI ambitionne, avec sa boutique de salubrité, de donner chaque année des kits scolaires à la rentrée scolaire aux meilleurs collecteurs. De même, elle va faire des prêts financiers, à hauteur du poids des déchets plastiques livrés par le postulant. SEEMI mène depuis 2013 ses activités autour du projet, « Zéro pollution plastique dans ma région », parce que cette pollution affecte de nombreux quartiers et localités de la région.

(AIP)

jmk/ask