Cet article a été publié le: 25/09/22 8:01 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/L’ONG VAP sensibilise sur la sécurité routière à San Pedro

San Pedro, 25 sept 2022 (AIP)-L’ONG Vie amour et paix (VAP) a organisé, samedi 24 septembre 2022, au quartier Séwéké de San Pedro, une campagne de sensibilisation des populations sur la sécurité routière et au bon usage des ouvrages d’assainissement.

Initiée dans le cadre des travaux de réaménagement de la voie principale d’accès au port, appelée rue des grumiers, et d’autres tronçons connexes, cette séance de sensibilisation a été marquée par plusieurs communications dont celles du consultant en infrastructures et sécurité routière, Soro Aboudramane, et l’expert en communication pour le changement de comportement, Soh Kouamé.

M. Soro a appelé les usagers de la route à la prudence, à la limitation de vitesse, au respect du code de la route et des consignes de circulation sur le chantier de la route des grumiers, afin de réduire les risques d’accidents.

Il a invité particulièrement les jeunes motocyclistes et les chauffeurs de taxis, beaucoup plus impliqués dans les accidents, à éviter les mauvais comportements notamment, la conduite en état d’ivresse, le téléphone au volant et l’excès de vitesse.

Il a été conseillé également aux habitants du quartier Séwéké d’éviter d’accentuer les risques d’inondation et de maladies en encombrant par des ordures les caniveaux et canaux qui seront réalisés dans la cadre du projet d’aménagement de la rue des grumiers.

Ce chantier de réaménagement de voirie urbaine est une composante du Projet d’infrastructures pour le développement urbain et la compétitivité des agglomérations secondaires (PIDUCAS).

Il porte sur un linéaire de 5.810 mètres de routes avec des travaux d’assainissement et de drainage, de signalisation et d’équipement, d’éclairage public et d’aménagement paysager.

L’entreprise dispose d’un délai de 11 mois, à compter du 22 mai, pour livrer l’ouvrage.

Démarré en juin 2017, le projet PIDUCAS est financé par la Banque mondiale à hauteur de 73,7 milliards FCA et un apport de l’Etat ivoirien de 4,9 milliards FCFA. Il est exécuté dans les villes de Bouaké et San Pedro.

(AIP)

nbf/ask