Cet article a été publié le: 1/04/21 14:03 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Louis Kouakou-Habonouan, “cheville ouvrière” de la bonne gouvernance de l’ONEP (Portait)

Abidjan, 1er avr 2021(AIP)- Le président du conseil d’administration de l’office national de l’eau potable (ONEP), Louis Kouakou-Habonouan, nommé à ce poste en septembre 2018, est, au regard des lauriers glanés, la cheville ouvrière de la bonne gouvernance de l’ONEP.

M. Habonouan a reçu, en septembre 2020, le prix de l’efficacité du Conseil d’Administration lors de la 2ème édition du prix d’excellence de la gouvernance et de la performance des entreprises publiques, organisée par le ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat, via la direction générale du Portefeuille de l’Etat.

Il a implémenté à l’ONEP les bonnes pratiques et standards de gouvernance mondialement reconnus, qui concourent à une nette amélioration de la gestion des entreprises et, par conséquent, créent de la valeur.

En effet, Louis Kouakou-Habonouan, de nationalité  ivoirienne, est né le 30 décembre 1975 dans le département de Bouaké au centre de la Côte d’Ivoire. Il est administrateur civil de profession, Administrateur certifié de sociétés de l’espace de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). Egalement administrateur certifié de sociétés Publiques.

Ce natif de Brobo a grandi au sein d’une famille chrétienne de la classe moyenne. Il intègre dès la fin du lycée,  l’Institut national Polytechnique Félix Houphouët Boigny (INP-HB) de Yamoussoukro. Ses études seront couronnées de plusieurs diplômes dont un Master de Droit, Economie, Gestion (management et administration des entreprises), parcours type Direction d’Entreprises à l’Institut d’administration des entreprises (IAE) de Nice-Université Côte d’Azur en France ainsi que d’un diplôme d’ingénieur commercial option marketing-management.

Egalement, titulaire d’un Master en science de développement et management stratégique des ressources humaines à l’Institut de préparation à l’administration et à la gestion (IPAG) Business School à Nice en France ainsi que d’une Licence en droit privé et de plusieurs attestations et certificats, notamment, un certificat en audit et contrôle interne au centre africain pour le renforcement des capacités à Paris(France), un certificat en gouvernance et management des entreprises sous l’OHADA et leur contribution à la création de valeur à Las Palmas (Espagne), un Certificat en administration de sociétés de l’espace UEMOA à l’université Laval au Québec (Canada), une Attestation en administration et gouvernance d’entreprises à Paris (France).

Selon sa vision, l’ONEP dispose d’outils de gouvernance qui se sont avérés efficaces depuis l’adoption du tout premier Plan Stratégique Triennal (PST) pour la période 2020-2022.

“En tout cas, c’est tout une panoplie d’outils de gouvernance qui ont été mis en place et qui font que la gouvernance de l’ONEP est au beau fixe”, s’en félicite le PCA.

Ce plan triennal a pour objectif la clarification du cadre juridique et institutionnel de l’ONEP, la consolidation de l’excellence opérationnelle à travers une gestion efficiente des ressources humaines, logistique et financière de même que la maîtrise, le renforcement, la préservation des infrastructures, l’innovation technologique avec une garantie de la qualité de l’offre, des services d’eau et le contrôle de l’affermage du service public de distribution d’eau potable.

De même, des instruments de pilotage, notamment, un manuel de procédures administratives, financières et comptables ainsi qu’une cartographie des risques, ont été mises en place, avec un nouvel organigramme intégrant la promotion du genre.

“Le résultat, de toutes ces actions, c’est la création de la valeur pour nous permettre d’être à la pointe du service public, hautement social, qui consiste à donner de l’eau potable aux populations. Et aujourd’hui, il ne se passe pas de jour sans que la presse fasse écho de l’inauguration du système d’alimentation en eau potable dans tout le pays. Notamment, par le ministre de l’Hydraulique et l’ONEP. Ce sont tous ces éléments qui ont contribué à notre distinction”, relève Louis Kouakou-Habonoaun.

Pour arriver à cette performance, cet administrateur chevronné a mis en place un système managérial basé sur la confiance, entre le Conseil d’administration et la direction générale, inculquant à toutes les composantes de l’entreprise que les deux organes de la superstructure sont en parfait accord sur l’élément incompressible qu’est le travail, surtout, le travail bien fait. « A partir de cet instant, l’implémentation du processus s’est déployée tranquillement », a-t-il confié.

Homme politique ivoirien, il milite d’abord dans le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) où, il fut membre du bureau politique et du grand conseil puis, secrétaire exécutif chargé des relations avec la chefferie traditionnelle et les communautés. Il intègre ensuite le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) dont il est un membre fondateur. Il occupe le poste de directeur exécutif adjoint du RHDP chargé des relations avec les autorités traditionnelles.

Louis Kouakou-Habonouan, marié et père de deux enfants, a été député de décembre 2011 à décembre 2016 où, il a été membre de la Commission des Affaires générales et institutionnelles (CAGI). Depuis 2013, il est conseiller de la région de Gbêkê. Il a été successivement chargé d’étude au Cabinet du ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration de mars à septembre 2017, conseiller technique du Ministre d’Etat, Ministre de la Défense de septembre 2017 à novembre 2019. Depuis novembre 2019, il est Conseiller technique au Cabinet du Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire.

(AIP)

ebd