Cet article a été publié le: 14/06/21 15:33 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Lutte contre la traite des personnes : Les structures étatiques invitées à s’impliquer dans la prise en charge

Tiassalé, 14 juin 2021 (AIP)- L’ONG Côte d’Ivoire Prospérité (CIP) a lancé, jeudi 10 juin 2021, à Tiassalé, un plaidoyer à l’endroit des structures étatiques à l’effet de s’impliquer davantage dans la prise en charge des personnes victimes de traite, y compris les migrants.

Réunis à la préfecture, ces structures étatiques que sont la police, l’administration préfectorale, la gendarmerie, l’administration pénitentiaire, ont été instruites par le président du conseil d’administration de CIP, Pasteur Patrick Klossail, sur l’existence de la traite des personnes. Si celle-ci est visible parfois, la forme la plus pernicieuse se passe malheureusement sous les yeux de tous, à ciel ouvert au grand dam de tous, a reconnu M. Klossail.

Pour tous ces enfants utilisés à des fins économiques, l’ONG a plaidé pour que ces structures étatiques s’approprient la problématique de la lutte contre la traite et prennent conscience de son existence, tout en s’engageant à mettre en œuvre l’arsenal juridique qui existe à cet effet.

Pasteur Klossail a dit la disponibilité de CIP pour  un accompagnement des acteurs locaux, qu’ils soient étatiques ou non, dans l’amélioration de leurs conditions de travail  afin de rendre la lutte plus efficace. Le PCA de CIP a demandé aux autorités administratives d’accompagner les organisations de la société civile et tous les acteurs locaux dans la lutte afin de donner de la visibilité à leurs actions et de faciliter leur travail.

Une cérémonie officielle de lancement du projet aura lieu à Abidjan dans les prochains jours à l’intention des acteurs des localités visitées (Abidjan, Agboville, Aboisso, Adzopé, Grand-Lahou et Tiassalé) et l’ONG CIP entreprendra d’autres actions de sensibilisation et d’échanges avec tous les acteurs de ces localités pour la phase opérationnelle du projet.

(AIP)

kd/fmo