Cet article a été publié le: 9/09/21 20:24 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Lutte contre le paludisme: La 2e édition de la campagne de pulvérisation intra domiciliaire enregistre un taux de couverture de 95,60%

Sakassou, 09 sept 2021 (AIP)- La 2e édition de la campagne de pulvérisation intra domiciliaire (PID), organisée du 02 août au 04 septembre 2021 dans le département de Sakassou par le ministère de la santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle, avec l’appui financier de l’ONG VectorLink dans le cadre de l’initiative du président des Etats-Unis contre la malaria (PMI, a enregistré un taux de couverture de 95,60% contre 90% lors de la 1ère édition qui a eu lieu l’année dernière et un taux de progression de 99,90% contre 91% en 2020.

Ce résultats opérationnels, présentés lors de la réunion-bilan de cette campagne de pulvérisation intra domiciliaire, tenue mercredi 08 septembre 2021 au centre culturel de Sakassou, ont été jugés satisfaisants au regard de l’objectif de 85% de taux de couverture fixé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le directeur du service de santé scolaire et universitaire, Dr. Traoré Mamadou, qui représentait pour l’occasion le chef du district sanitaire de Sakassou, Dr. Traoré Mamadou, a salué l’engagement des autorités administratives et sanitaires ainsi que les leaders communautaires du département de Sakassou qui a permis d’atteindre ces résultats satisfaisants.

Il a également attribué ces bons résultats de la 2e édition de la PID à une meilleure appropriation par les 434 membres de l’équipe de pulvérisation intra domiciliaire de la stratégie mise en place ainsi qu’au bon dispositif opérationnel et logistique grâce auquel il n’a été enregistré aucun cas d’intoxication et de perte d’insecticide.

En dépit de cette performance, des insuffisances ont été relevées au cours de cette opération, selon la chargée des actions médicales et sanitaires du district, Dr. Tembeley Yayi. « De nombreux domiciles d’élèves ou d’enseignants en vacances, des lieux de culte, des magasins et des services, restés fermés, n’ont pu être traités. En outre, tout comme en 2020, mais dans une moindre mesure, 4,4% de cas de refus de la PID par des habitants ont encore été signalés », a-t-elle révélé.

Le préfet de Sakassou, Tiégbé Bonaventure, qui présidait cette réunion-bilan, a adressé ses vives félicitations aux agents de santé pour leur disponibilité dans cette lutte contre le paludisme qui constitue 40% des taux de consultation dans l’ensemble des centres de santé de ce département.

Il a, en outre, exprimé sa reconnaissance aux différents partenaires engagés également dans cette lutte tout en espérant ces deux éditions de la PID, qui accompagnent l’utilisation des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA), permette d’aboutir à zéro cas de paludisme dans le département de Sakassou.

(AIP)

tni/rkk