Cet article a été publié le: 21/06/21 8:46 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Lutte contre le travail des enfants: 40 pairs formateurs formés sur l’approche participative orientée vers l’action à Soubré

Soubré, 21 juin 2021 (AIP)- Au total 40 pairs formateurs dans les communautés productrices de cacao de Grand Zattry ont été formés, du 14 au 18 juin 2021, à Soubré, sur l’approche participative orientée vers l’action dite méthode WIND dans le cadre du projet “accélérer l’action pour l’élimination du travail des enfants (ACCEL AFRICA) du bureau international du travail (BIT), financé par le gouvernement des Pays-Bas.

L’atelier s’est tenu en présence du sous-préfet de Grand-zattry, Lago Mauclaire, et du coordonnateur national chargé du projet ACCEL AFRICA en Côte d’Ivoire, Euphrem Ndepo, et des structures techniques de l’administrations du travail et de l’administration agricole.

En dépit des efforts déployés pour améliorer la productivité et la compétitivité des planteurs dans les sites de cacao, ceux-ci restent confrontés à des conditions de travail et de vie particulièrement difficiles. Pour lui la manutention et le transport des charges, l’aménagement des postes de travail et les outils adéquats en plantation et à la maison, le contrôle des substances dangereuses, les installations de bien-être et l’organisation du travail constituent des obstacles à leur compétitivité sur le marché du travail, a situé M. Ndepo.

La formation des pair formateurs dans les communautés cibles vise donc à “améliorer les conditions de travail et l’accroissement de la productivité dans les sites de cacao en favorisant les outils de sensibilisation pratiques sur la base d’une approche participative orientée vers l’action”, a-t-il expliqué.

Et à l’entendre, l’application des principes de sensibilisation en santé sécurité au travail (SST) à travers l’approche WIND va réduire l’incidence du travail dangereux et la vulnérabilité des ménages qui sont des causes du travail des enfants. Et d’ajouter “l’ approche WIND est basée sur une approche participative vers l’action créée par le BIT en 1981 qui aide à assurer la sensibilisation des pairs formateurs dans l’application des outils pratiques en sensibilisation sécurité de travail (SST) sur les sites de cacao.

Les travaux en atelier ont permis de réaliser une feuille de route pour les 40 pairs formateurs dans les communautés cibles de Grand Zattry.

Le sous-préfet de Grand Zattry a salué la mise en oeuvre du projet BIT qui vient renforcer les nombreuses initiatives déjà en cours dans la cacaoculture.

Le BIT a renforcé, courant mi-mai 2021, les capacités des experts de l’administration agricole et de l’administration du travail sur l’approche participative orientée vers l’action à Soubré, afin de mieux protéger les planteurs du cacao contre des accidents du travail et des maladies professionnelles à travers l’approche WIND mise en œuvre avec succès dans trois communautés en zone cacaoyère de Mbatto.

(AIP)

Km/ask