Cet article a été publié le: 9/09/21 7:14 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Lutte contre le travail des enfants : Le CNS appelle à mener des actions vigoureuses sur le terrain

Agboville, 09 sept 2021 (AIP) – La secrétaire exécutive du Comité national de surveillance des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants (CNS), Sylvie Patricia Yao, a appelé à mener des actions vigoureuses sur le terrain pour que toutes les populations soient sensibilisées et comprennent le sens de la lutte, lors d’une campagne de sensibilisation à Agboville.

« Nous devons mener des actions vigoureuses sur le terrain pour que toutes les populations, où qu’elles vivent, elles soient sensibilisées et qu’elles comprennent que le fait de donner naissance à un enfant et ne fait du parent quelqu’un qui doit exploiter cet enfant ou l’empêcher d’aller à l’école », a déclaré, mercredi 8 septembre 2021, Mme Yao, soulignant que ce message que la Première dame montre aux parents que la place de l’enfant est à l’école. « En dehors de l’école, un enfant peut aider ses parents sans effectuer des travaux dangereux », a ajoutant la secrétaire exécutive du CNS, rappelant, lors de la cérémonie d’ouverture officielle de cette campagne de sensibilisation, que « beaucoup d’actions sont menées sur le travail des enfants et ces actions vont être renforcées » grâce à l’accompagnement des parents.

Mme Patricia Yao a souhaité l’implication des guides religieux, des chefs traditionnels, du corps préfectoral, des élus et des partenaires dans ce combat. « Nous allons continuer en accentuant la sensibilisation dans les villages et dans les villes pour toucher tous les producteurs et la plupart des populations. Aujourd’hui, la phase de la répression est très accélérée, mais nous mettons l’accent sur la sensibilisation pour prévenir », a-t-elle affirmé.

Patricia Yao a présenté un bilan des actions menées, depuis 2011, par le CNS contre le travail surtout l’exploitation des enfants selon quatre axes que sont la prévention (sensibilisation), la protection, la poursuite et la répression des trafiquants ainsi que la coordination et l’évaluation de l’ensemble des actions au niveau national et international avec les partenaires.

Le préfet de région Coulibaly Sihindou a réitéré, pour sa part, l’engagement « réel et continuel » du corps préfectoral pour faire de la lutte contre le travail des enfants leur affaire.

La campagne de sensibilisation à la lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture dans la région de l’Agnéby-Tiassa a débuté mardi 07 septembre 2021 par un atelier pédagogique avec les enfants et les élèves. Cette rencontre a porté sur le thème ”Vacances scolaires sans travail des enfants, protégeons les enfants des travaux dangereux dans la cacaoculture”.

(AIP)

Ena/kp