Cet article a été publié le: 18/11/20 15:07 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Mechichi appelle à “hisser à un niveau remarquable” les échanges commerciaux entre la Tunisie et le reste des pays africains

Abidjan, 18 nov 2020 (AIP)- Le Chef de gouvernement tunisien, Hichem Mechichi, appelle à “hisser  à un niveau remarquable” les échanges commerciaux entre la Tunisie et le reste des pays du continent africain, faisant remarquer qu’en dépit du développement remarquable du commerce de marchandises entre son pays et le reste des pays africains ces dernières années, le niveau des échanges demeure en deçà des attentes ».

M. Mechichi a fait cette déclaration, mercredi 18 novembre 2020, à l’ouverture des premières rencontres virtuelles organisées par le Centre de promotion des exportations (CEPEX/Tunisia-Export) et qui réunit durant trois jours 1000 participants comprenant les entreprises et investisseurs de la Tunisie et de 25 pays du continent. Un événement majeur par sa dimension et sa nature qui se tient par visioconférence relativement à la pandémie de la Covid-19.

Face à cette réalité et au regard des opportunités d’affaires existant sur le continent, la Tunisie a décidé de promouvoir l’intégration africaine et les échanges commerciaux. Elle s’appuie pour cela sur les instruments internationaux notamment la création de la Zone de libre- échange continentale (Zlecaf) dont le lancement a été reporté en janvier 2021 pour améliorer ses indicateurs du commerce et les chiffres d’affaires des entrepreneurs et investisseurs du pays mais aussi du continent.

Dans la même veine, le Chef du gouvernement compte exploiter au maximum le partenariat noué avec le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) et le statut d’observateur obtenu auprès de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Aussi, s’est-il félicité de cette plateforme qui permettra aux acteurs économiques du continent d’échanger et de nouer des partenariats solides.

Lui emboîtant le pas, le ministre du Commerce et du Développement des exportations de la Tunisie, Mohamed Boussaid, a marqué sa fierté et son optimisme pour la tenue de cet important événement économique qui a dépassé les espérances en termes de nombre de pays et d’institutions participants. Une occasion pour les participants « d’explorer de nouvelles opportunités de coopération et de partenariats mutuellement profitables ».

Ces rencontres B to B sont d’autant plus essentielles qu’il déplore le rang dérisoire de l’Afrique dans le commerce international. « La part de notre continent africain dans le commerce mondial n’excède pas 5%, avec un commerce intra-africain avoisinant les 16%. Ce qui montre que le potentiel n’est pas encore suffisamment exploité du fait de l’inefficacité de l’intégration et des mécanismes d’intégration africains ».

Le président directeur général du Centre de promotion des exportations (CEPEX), Chiheb Ben Ahmed, s’est félicité de l’engouement suscité par ces rencontres. Outre les initiatives d’ouverture de son pays situé en Afrique du Nord en direction des autres zones économiques, il a affirmé que le succès de la stratégie du pays a nécessité une restructuration du Cepex pour que son fonctionnement épouse désormais les ambitions de pays exportateur. Grâce à cette plateforme, il pense que le e-business anéantit les milliers de kilomètres de distances et constitue donc une alternative crédible aux contraintes du Covid-19.

Le directeur de l’Institut africain pour le développement économique et de la planification (IDEP), Mme Karima Bounemra,  a indiqué que la Zlecaf permettra aux Africains de bénéficier d’un marché de 1,3 milliard de consommateurs et un poids économique très important. Outre le développement de l’industrie, plusieurs autres secteurs de l’économie connaîtront un boom qui devrait être favorisé par la réduction des coûts du transport et de la logistique et le développement des chaînes de valeur.

La cérémonie officielle d’ouverture a été suivie du démarrage des rencontres BtoB en ligne. La Côte d’Ivoire a enregistré au moins 69 participants et se positionne à la troisième place en termes de représentations. Les rencontres virtuelles s’achèvent le 20 novembre.

(AIP)

ask