Cet article a été publié le: 23/11/20 15:37 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Menace d’exclusion temporaire pour les élèves perturbateurs des cours

Tiassalé, 23 nov 2020 (AIP)- Les élèves perturbateurs des cours seront “exclus temporairement et sanctionnés sévèrement”, a mis en garde, lundi 23 novembre 2020, le préfet du département de Tiassalé, Vakaba Koné, lors de la cérémonie hebdomadaire de salut aux couleurs du lycée moderne de Tiassalé.

“Tout élève qui sifflera pour obliger ses camarades à sortir des salles sera exclu temporairement et sanctionné sévèrement”, a fait savoir M. Koné, recommandant aux élèves la discipline et le travail, car, a-t-il souligné, “la vocation première des élèves est le travail dans la discipline et le respect du maître”.

Le préfet a insisté sur le respect de la date de départ en congés de fin d’année, non sans proférer les mêmes menaces de sanctions disciplinaires en cas de départ anticipé.

Pour sa part, le directeur départemental de l’éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Mme Béatrice Anoma, a relevé que les conditions difficiles d’apprentissage avec plus de 5000 élèves, ne sauraient justifier des écarts de comportement.

“Nos élèves ne doivent pas oublier que le temps est essentiel à l’école et que la réussite passe par l’achèvement des programmes et des évaluations qui respectent les formats et les rythmes”, a-t-elle affirmé.

Elle a, en outre, exprimé sa gratitude au maire de Tiassalé, Antoine Assalé Tiémoko, dont le “leadership et le lobbying” ont permis la création du collège moderne de Taboitien, dans le périmètre communal, pour désengorger le lycée moderne de Tiassalé.

Un groupe d’élèves se réclamant de la FESCI, la fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire, a perturbé les cours, le 18 novembre, pour réclamer le remboursement de 2000 fcfa de cotisation, alors que sur instructions du préfet, cette somme devrait être remboursée dans l’après-midi.

(AIP)

kd/ask