Cet article a été publié le: 8/04/21 8:57 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Ministère de la Communication : Amadou Coulibaly dit Am’s, retour d’un spin doctor à ses amours

Abidjan, 07 avr 2021 (AIP)- Discret et éloquent conseiller en communication du président Alassane Ouattara durant de nombreuses années, aussi bien pendant ses années d’opposant qu’aux premières années de son accession au pouvoir, la nomination d’Amadou Coulibaly alias Am’s dans le nouveau gouvernement ivoirien du 6 avril 2021, en qualité de de ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, marque le retour d’un spin doctor à ses amours.

Amadou Coulibaly remplace Sidi Tiémoko Touré, désormais en charge de du portefeuille ministériel des Ressources animales et halieutiques. Il fait son entrée dans le gouvernement acte 1 du Premier ministre Achi Patrick, où il occupera également la fonction de Porte-parole du gouvernement.

Le nouvel occupant du ministère de la Communication, diplômé de l’Ecole normale supérieure (ENS) d’Abidjan, a été professeur de français au lycée de Koumassi, avant de s’orienter vers la communication institutionnelle et politique. Une option qui coïncide avec son engagement, très jeune, en politique dans les années 1995 aux côté de son cousin germain, l’ex-Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, au sein du parti d’opposition d’alors, le Rassemblement des républicains (RDR).

Homme de l’ombre, celui qu’on surnomme également « petit Amadou », Ams a gravi progressivement les échelons au sein de ce parti libéral, passant de secrétaire national adjoint à la communication au début des années 2000, à conseiller en communication du président Alassane Ouattara en 2005.

Au plan professionnel et administratif, cet amateur de littérature et très orienté TIC a également été directeur de la communication au ministère de l’Agriculture, puis conseiller du président de la République, chargé de l’audiovisuel, avant d’être promu directeur des services extérieurs de la Présidence de la République.

Amadou Coulibaly qui a également été nommé ambassadeur par le chef de l’Etat, est officier de l’ordre national. Celui qui fut le premier président du réseau interministériel des responsables de communication, est aussi un mécène effacé de la culture et des arts.

Elu député de Korhogo sous-préfecture au terme des législatives du 6 mars sous la bannière du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix, Amadou Coulibaly arrive ainsi dans un univers de la communication et des médias qui ne lui est pas méconnu.

(AIP)

gak/tm