Cet article a été publié le: 19/03/21 12:36 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Obsèques du PM Hamed Bakayoko : Des prières pour implorer la miséricorde divine en faveur du défunt

Séguéla, 19 mars 2021 – Des prières pour implorer la miséricorde divine en faveur du regretté Premier ministre ivoirien, Hamed Bakayoko, ont eu lieu, jeudi 18 mars 2021 au stade Losséni Soumahoro de Séguéla, en présence du président de la République Alassane Ouattara.

“La mort du Premier ministre Hamed Bakayoko a été brutale et terrible pour tout le monde. Le Président de la République a tenu à venir à Séguéla, accompagné de son épouse et des membres du gouvernement, pour présenter ses condoléances aux parents d’Hamed Bakayoko et aux familles alliées”, a déclaré le conseiller spécial du président de la République chargé des cultes, Koné Drissa

Au nom du Chef de l’Etat, M. Koné a rappelé qu’Hamed Bakayoko a été “un grand serviteur de l’Etat, mais également un homme du peuple dont le souvenir restera à jamais gravé dans toutes les mémoires, pour les grands actes qu’il n’a eu de cesse de poser durant son existence”.

La veillée d’intercession de cette soirée a consisté en la lecture de la sourate Yassine (S.36) et en la formulation de bénédictions en faveur de l’illustre disparu, afin que Dieu puisse lui accorder son pardon et l’accepter dans le paradis.

La séance de prières a été présidée par le président du Conseil supérieur des Imams, des mosquées et des Affaires islamiques (COSIM) de Yopougon, l’Imam Ali Ouattara. Il représentait le président du COSIM, Cheick Al Aima Mamadou Traoré. La cérémonie a vu la participation de plusieurs autres Imams, venus de différentes contrées du pays.

La population, qui s’est déplacée en grand nombre, a joint ses invocations à celles des Imams pour témoigner toute son affection à Hamed Bakayoko qui sera inhumé dans la stricte intimité familiale, le 19 mars 2021, après la prière du vendredi.

Hamed Bakayoko a eu droit, le 17 mars, à une cérémonie d’hommages de la Nation au Palais présidentiel, où il a été élevé à la dignité de Grand-Croix dans l’Ordre national.

(AIP)

nmfa/fmo