Cet article a été publié le: 23/06/21 15:55 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ONU-femmes et l’Assemblée nationale renforcent leur collaboration en matière de législation sensible au genre

Abidjan, 23 juin 2021 (AIP)- Un atelier de concertation, initié par ONU-Femmes, autour du projet de renforcement des capacités du parlement et des députés en matière de législation sensible au genre s’est déroulé, mercredi 23 juin 2021 à Abidjan.

Selon la Représentante résidente d’ONU Femmes Côte d’Ivoire, Mme Antonia Ngabala-Sodonon, cette rencontre de concertation a pour objectif global de définir la feuille de route de la réalisation de l’appui de sa structure au renforcement des capacités des organes du Parlement et des députés en matière de législation sensible au genre.

Il s’est agi de présenter aux élues de la chambre basse du Parlement ivoirien le mandat d’ONU Femmes, la collaboration entreprise avec leur Institution au cours de la législature précédente et celle envisagée dans la présente législature, d’échanger autour des attentes de l’Assemblée nationale dans le cadre de sa collaboration avec l’organisation féminine Onusienne.

Au nom du président de l’Assemblée nationale, Mme Kouassi Marie Virginie a demandé aux femmes de prendre leur courage en se présentant à toutes les élections précisant qu’une loi a été adoptée en ce sens.

Elle a également appelé à une grande solidarité entre les femmes pour parvenir à ce but.

La Côte d’Ivoire a adopté en octobre 2019, la loi n°2019-870 favorisant la représentation de la femme dans les Assemblées élues qui instaure, pour les scrutins uninominaux ou de listes, un quota minimum de 30% de femmes sur le nombre total de candidates présentées au cours d’une consultation électorale.

Selon le décret d’application, de cette loi, adopté par le Gouvernement le 14 novembre 2020, le minimum de 30% de femmes exigé s’apprécie au regard du total de femmes présentées par chaque parti ou groupement politique lors d’une consultation électorale, en rapport avec le nombre total de localités comportant au moins un siège à pourvoir.

Conformément à son mandat, ONU Femmes accompagne les efforts nationaux de promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes en Côte d’Ivoire, et plus spécifiquement ceux entrepris par le Gouvernement pour le renforcement de la participation politique des femmes.

A cet effet, à travers un partenariat avec le Parlement ivoirien, des appuis de capacitations des députés et du caucus de femmes parlementaires ont été entrepris avec la précédente chambre basse du Parlement et se poursuivre au titre des actions communes à mettre en œuvre au cours de l’année 2021.

(AIP)

Bsp/ask