Cet article a été publié le: 30/05/22 13:01 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Ouverture du premier forum du partenariat public-privé du Congo Brazzaville

Envoyé spécial, Traoré Mamadou

Brazzaville (République du Congo)- Le Premier ministre de la République du Congo, Collinet Anatole Makosso, à procédé à l’ouverture de la première édition du Forum international sur le partenariat public-privé (Forum PPP) du pays, le lundi 30 mai 2022 au Centre international des conférences de Kintélé à Brazzaville.

«L’Etat fait face a des contraintes financières; (…)  le partenariat public-privé constitue le maillon essentiel du financement des projets », a notamment déclaré M. Makosso.

Initié par le ministère de la Coopération internationale et du Partenariat public-privé, ce Forum vise à promouvoir les potentialités économiques du Congo auprès du privé et les investisseurs étrangers, afin de les mobiliser en faveur du financement des projets prioritaires du gouvernement dans le cadre de son Plan national de développement (PND)2022-2026.

Le Premier ministre du Congo, qui intervenait par visio-conférence, a également relevé le “rôle principal” du secteur privé dans cet élan de “diplomatie économique” désormais prôné par le président Dénis Sassou Nguesso.

Le ministre de la Coopération internationale et du Partenariat public-privé, Denis Chrystel Sassou-Nguesso, a pour sa part savoir que ce Forum vise à “accélérer la diversification de l’économie” du pays, mais aussi à contribuer à l’amélioration du climat des affaires.

Le Congo, dont les deux tiers de recettes budgétaires proviennent de l’exploitation du pétrole, connaît un regain de croissance après la hausse progressivement du coût de l’or noir. Le PND 2022-2026 du Congo s’élève à 8987 milliards de francs CFA (près de 15 milliards de dollars) dont 24 % de ressources propres. Le pays entend mobiliser 22 à 22% de ce montant à travers le partenariat public-privé.

Selon Chrystel Sassou-Nguesso,  potentialités de son pays regorge d’énormes potentialités, notamment minières et énergétiques (Pétrole, gaz, phosphate, potasse), agricoles, et commerciales en raison de la position stratégique du port de Pointe Noire “quasiment à équidistance entre le détroit de Gibraltar et le cap de bonne espérance”.

Sur 10 millions de terres arables dont dispose le pays, “seuls 4 % sont exploités ce qui constitue une base à partir de laquelle nous pouvons développer davantage notre agriculture et jeter les bases  d’une industrie agroalimentaire , d’autant plus que notre pays est très arrosé”, a en outre illustré le ministre en charge du Partenariat public privé.

“Cette démarche est là pour nous rappeler que  la volonté de notre gouvernement  est de changer les paradigmes en termes de modèle économique en sortant de l’économie rentière pour favoriser  l’émergence d’une économie diversifiée”, a-t-il également justifié, lançant un appel aux investisseurs locaux et étrangers à accompagner ce processus.

La tenue de Forum est l’aboutissement du concept « Congo terre d’opportunités » à travers les road show de promotion des atouts  économiques du pays, qui a permis de rencontrer, depuis quelques mois, des acteurs du secteur privé à travers le monde, notamment aux Emirats arabes unis , au Royaume uni et  au Maroc.

(AIP)

tm