Cet article a été publié le: 5/07/22 12:30 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Pierre Dimba encourage la libre circulation pour une efficacité des systèmes de santé dans l’espace UEMOA

Abidjan, 05 juil 2022 (AIP)- Le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle (CMU), Pierre Dimba a encouragé la libre  circulation et le droit d’établissement des professionnels de la santé pour l’efficacité des systèmes de santé dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

M. Dimba s’est exprimé à l’occasion de la 11e réunion des collèges des présidents des ordres nationaux des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes, déclinée sous forme d’atelier régional sur la libre circulation et le droit d’établissement des professionnels de la santé dans l’espace UEMOA qui se tient du lundi 4 au jeudi 7 juillet 2022 à Abidjan.

Il a précisé que cette initiative de la libre circulation et du droit d’établissement des professionnels de la santé dans l’espace UEMOA é été voulue par les présidents de la République et chef de l’Etat depuis 2005 avec trois décisions capitales, notamment la libre circulation des médecins, des pharmaciens et des chirurgiens-dentistes. Et ce, dans le souci d’une meilleure organisation des personnels de santé de la sous-région.

Le ministre ivoirien en charge de la santé a demandé aux agents de santé du Bénin, du Burkina Faso, de la Guinée-Bissau, du Sénégal, du Togo, du Niger et de la Côte d’Ivoire, une synergie d’action en partageant les moyens et les expériences et en s’appuyant surtout  sur les ressources humaines.

Par ailleurs, il a encouragé les représentants de ces pays à Abidjan à prendre des décisions importantes pour une application efficiente des mesures de l’UEMOA.

Pour sa part, le Professeur Filiga Michel Sawadogo du département du marché régional et de la coopération de l’Union a salué la progression  de plusieurs pays notamment la Côte d’Ivoire et la Guinée-Bissau en matière de libre circulation. Il a exhorté le Sénégal à emboiter le pas.

Pendant donc ces quatre jours, les représentants des différents pays se chargeront d’échanger leurs expériences et de mutualiser les moyens afin d’établir des pôles d’excellences autour de l’espace.

(AIP)

bsb/ask