Cet article a été publié le: 30/09/21 9:16 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Plaidoyer pour la création d’un fonds de garantie pour l’industrie de la mode et du textile

Abidjan, 30 sept 2021 (AIP)- Des acteurs de l’industrie de la mode et du textile ainsi que des désigner, des artisans de l’art, plaident auprès du Premier ministre, Patrick Achi pour la création d’un fonds de garantie afin de développer leurs activités.

Ces acteurs ont échangé, mercredi 29 septembre 2021, avec le premier ministre sur les difficultés et perspectives du secteur dans le cadre  de l’initiative ” à la rencontre de nos champions nationaux” organisée par le Chef du gouvernement, à la primature à Abidjan.

Ils ont formulé des doléances pour  favoriser le développement du secteur et sa pleine participation à l’essor de l’économie.

Pour la promotrice des événements culturels, Isabelle Ano, à l’image du secteur du cinéma et de la musique qui dispose d’un fonds logé au ministère  en charge de la culture, les modélistes, stylites, designers, décorateurs d’intérieur et autres artisans de l’art ont besoin d’un fonds pour l’expansion de leur activité et l’organisation d’événements participant à la promotion de leurs produits et de l’esprit créatif des Ivoiriens.

En outre les acteurs plaident pour une meilleure formation des jeunes qui s’intéressent à ce secteur à travers la création de grandes écoles spécialisées,  la valorisation des produits “made in Côte d’Ivoire ” lors des événements internationaux, la création d’une plate forme regroupant tous les corps de métiers du textile pour l’organisation d’un forum.

Ils souhaitent également une plus grande protection de la propriété intellectuelle en Côte d’Ivoire, et une politique plus accrue sur la transformation locale du coton en Côte d’Ivoire.

” A la rencontre de nos champions ” vise à plancher sur des thématiques qui permettront de dresser ensemble, dans une approche inclusive des pistes de solutions concrètes à mettre en oeuvre, afin de faire du secteur privé, un pilier fort du développement durable et de la transformation économique et sociale du pays tel que prôné par le programme “Côte d’Ivoire Solidaire” du président Alassane  Ouattara.

(AIP)

tad/ask