Cet article a été publié le: 20/10/20 14:02 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Plus de 5000 enfants meurent chaque année par la mauvaise hygiène des mains (Croix-Rouge)

Dimbokro, 20 oct 2020 (AIP) – Plus de 5 000 enfants meurent chaque année dans les pays en développement par la mauvaise hygiène des mains, a affirmé le chef de projet “Wash in school” de la Croix-Rouge, Louloux Philippe.

Lors de la 12ème Journée du lavage des mains, lundi 19 octobre 2020 à l’EPP Kouakou Lékikro (sous-préfecture de Djangokro), M. Louloux a exhorté les populations à s’approprier le processus de lavage des mains à l’eau et au savon qui constitue l’une des barrières les plus simples et les moins chères contre l’infection.

“Le lavage des mains avant de manger ou après défécation réduit considérablement la propagation des maladies diarrhéiques et a des effets importants sur la santé et le bien-être des enfants et des communautés », a-t-il affirmé, indiquant que la cible principale de la Journée mondiale de lavage des mains est constituée par les enfants surtout dans les écoles.

L’inspecteur de l’enseignement préscolaire et primaire de Dimbokro, Yao Koffi, s’est félicité des nombreuses actions de l’organisation humanitaire dans plusieurs écoles du département de Dimbokro. Elles ont contribué à l’amélioration de la santé et le bien-être des élèves, leur garantissant une bonne condition d’apprentissage, a-t-il affirmé.

L’inspecteur a engagé les enseignants de sa circonscription éducative à un suivi régulier des recommandations à en vue d’installer chez les écoliers, l’habitude de lavage des mains.

Célébrée les 15 octobre, la Journée mondiale du lavage des mains est une occasion pour sensibiliser un maximum de personnes sur les conséquences d’une mauvaise hygiène des mains.

(AIP)

ik/cmas