Cet article a été publié le: 21/12/20 21:54 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Plus de 70 organisations formées par le GNT-CI sur la gouvernance forestière

Abidjan, 21 déc 2020 (AIP)- Au total, 74 organisations ont bénéficié de renforcement des capacités de la part du Groupe national de travail de Côte d’Ivoire sur la gestion durable des forêts  et la certification forestière (GNT-CI) dans la mise en œuvre d’un projet de quatre ans sur la gouvernance forestière.

Cette annonce a été faite par le coordonnateur national dudit projet, Pr Hilaire Yaokokoré, dressant lundi 21 décembre 2020, à Abidjan, à l’occasion d’un atelier de clôture, le bilan des activités menées par son équipe de janvier 2017 à octobre 2020.

Selon Pr Yaokokoré, 1684 personnes ont participé aux activités de ce projet intitulé, « Renforcement des capacités des acteurs non étatiques à améliorer les processus APV-FLEGT et REDD+ en Afrique de l’Ouest » et financé par l’Union européenne (UE).

Dans son plan d’actions, le GNT-CI a organisé des ateliers d’information et de sensibilisation sur les politiques, les stratégies et la réglementation forestière des acteurs non étatiques, renforcé les capacités des Organisations de la société civile (OSC), les communautés villageoises et les petites et moyennes entreprises forestières (PMEF), mené des études et produit un manuel et assuré une lisibilité des actions du projet.

Au terme de projet, l’équipe projet envisage, comme perspectives, de poursuivre la formation des acteurs du marché domestique du bois, exhorter au reboisement des forêts et des terres dégradées par les communautés locales, poursuivre l’accompagnement des OSC locales et influencer les réformes de la gouvernance des ressources naturelles.

Au nom du ministère des Eaux et Forêts, le point focal APV-FLEGT, Commandant Cheick Tidiane Sylla, a appelé à une synergie d’actions de la part des organisations et associations œuvrant dans le domaine de la foresterie en vue de pérenniser les acquis du projet à l’endroit des populations cibles.

Quant au président du conseil d’administration du GNT-CI, Pr Haïara Daouda, il a adressé ses remerciements à tous ceux qui ont participé à la muse de ce projet qui a permis aux ANE de prendre une part active dans l’élaboration des textes sur la gouvernance forestière.

Pour freiner le recul de son couvert forestier, l’Etat de Côte d’Ivoire a élaboré différentes stratégies dont l’application sur le terrain a connu des difficultés parce que les ANE n’avaient pas été associés à la prise de décisions.

Pour palier cet état de fait et en vue de garantir un succès à la mise en œuvre de la nouvelle Politique de préservation, d’extension et de réhabilitation des forêts (PPREF), avec le nouveau code forestier, l’UE a accepté d’accompagné l’Etat de Côte d’Ivoire en financement un projet de renforcement des capacités desdits acteurs de sorte à améliorer leurs connaissances sur les processus APV-FLRGT et REDD+.

(AIP)

fmo