Cet article a été publié le: 23/01/22 20:53 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Plus de la moitié des élèves du lycée moderne de Tabou n’a pas eu la moyenne au premier trimestre

Tabou, 23 Jan 2022 (AIP)- Le proviseur du lycée moderne Barou Adjéhi Valentin de Tabou, Laciné Fofana, a annoncé que 2.049 élèves (52,88%) sur 3.767 classés dans son établissement au premier trimestre, ont obtenu une moyenne inférieure à 10, contre 1.761 élèves (47,12%.) qui ont pu relever le défi.

«Ces résultats sont les plus mauvais qu’enregistre mon établissement au cours de ces cinq dernières années», a indiqué M. Fofana qui livré ces informations lors de la réunion bilan du premier trimestre de l’année scolaire 2021-2022, qu’il a présidée dans son établissement, vendredi 21 janvier 2022.

Il explique ces mauvais résultats, en partie, par les mauvaises habitudes des élèves notamment, leurs fréquentes sorties détentes sur les plages marquées par la perversion sexuelle, la consommation de l’alcool et même de la drogue qui les empêchent de consacrer plus de temps à leurs études.

M. Fofana préconise comme solution, l’interdiction de l’accès aux plages aux élèves. Il compte rencontrer les autorités administratives de la ville pour étudier avec elles la nécessité de la prise de mesures pour mettre fin à ces sorties anarchiques sur les plages qui provoquent également de nombreux accidents de la circulation.

Le proviseur du seul lycée public a évoqué d’autres causes de la baisse des rendements des élèves à savoir, la pauvreté des parents d’élèves, la démission de certains parents, les effectifs pléthoriques des classes, le déficit d’enseignants et l’insuffisance de matériels de travail.

Il invite les parents d’élèves à jouer leur partition dans l’éducation et l’encadrement de leurs enfants, afin d’améliorer résultats scolaires.

(AIP)

bb/nbf/tm