Cet article a été publié le: 17/04/21 12:11 GMT

Côte d’Ivoire–AIP/ PMNDPE : Des superviseurs et encadreurs formés en nutrition et développement de la petite enfance

Séguéla, 17 avr 2021 (AIP) – Au nombre de 17, des superviseurs et encadreurs de deux Agences d’exécution locale (AEL) du Programme multisectoriel de nutrition et de développement de la petite enfance (PMNDPE) ont renforcé leurs capacités lors d’une formation organisée du 12 au 16 avril 2021 à Séguéla par l’Unité de gestion dudit projet (UGP) dans la région du Worodougou.

«Nous avons beaucoup appris durant ces cinq jours. Sur le terrain, nous allons améliorer nos performances pour que les enfants puissent grandir convenablement», s’est engagé l’encadreur dans la sous-préfecture de Dualla, Koffi Kouamé Pierre.

Au cours de cet atelier organisé en collaboration avec les directions régionales de la Santé, de l’Hygiène publique et de la CMU, de la Protection sociale, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, ce sont les AEL qui couvrent les départements de Séguéla et de Kani, respectivement l’ONG Association ivoirienne pour le progrès et Animation rurale de Korhogo, qui ont bénéficié de cette formation en nutrition et développement de la petite enfance en vue d’accroitre le transfert de connaissances et de compétences pour les interventions communautaires dans la région du Worodougou.

« La malnutrition et la faim sont des problèmes de santé publique dont la gestion fait partie des priorités de l’Etat de Côte d’Ivoire. C’est à ce titre que les superviseurs et encadreurs des AEL renforcent leurs capacités en nutrition et développement de la petite enfance pour assurer l’interface entre les différentes entités », s’est pour sa part exprimée la cheffe de l’UGP du PMNDPE dans le Worodougou, Mme Yesso Aline.

Le PMNDPE qui cible les enfants de moins de cinq ans, les femmes en âge de procréer et les adolescentes vise principalement à accroitre la couverture des interventions de nutrition et de développement de la petite enfance dans 14 régions du pays que sont le Poro, le Tchologo, la Bagoué, le Boukani, le Gontougo, le Kabadougou, le Folon, le Bafing, le Worodougou, le Béré, le Haut-Sassandra, la Marahoué, l’Iffou et le Bélier.

(AIP)

kkp/kam