Cet article a été publié le: 29/06/21 7:56 GMT

Côte d’Ivoire – AIP/ Populations allochtones et autochtones désormais ensemble  pour la cohésion et le développement  de Séguéla

Séguéla, 29 juin 2021 (AIP) – La cohésion sociale et le développement de la ville de Séguéla (Centre-ouest, région du Worodougou) vont désormais être renforcés par une plus grande implication des différentes couches de la population qui étaient réunies dans un réceptif hôtelier de la place à l’initiative du président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, représenté par le directeur des affaires administratives et financières (DAAF) de cette institution, Hamadou Diomandé.

« En plus des cinq grandes familles, (…) vivent ici 22 communautés. Tous leurs membres sont des Ivoiriens venus d’autres horizons. Certains d’entre eux sont nés ici, ont fait leur enfance ici, sont mariés ici et travaillent ici. Jusqu’à présent, ces communautés n’ont pas de liens solides avec les populations autochtones de Séguéla. Cela se remarque par le fait que lorsqu’il y a des événements, ces communautés n’y sont suffisamment pas intégrées. Nous voulons corriger cette faiblesse. Nous avons donc souhaité les rencontrer pour rectifier le tir et consolider le tissu social », s’est exprimé Hamadou Diomandé qui s’est entretenu au cours de cette réunion de prise de contact avec le bureau de l’Union des communautés ivoiriennes résidant à Séguéla (UCRS), une association regroupant les communautés allogènes.

Point de jonction entre la Côte d’Ivoire forestière et le nord du pays caractérisé par la savane, le département de Séguéla enregistre ces dernières années une forte affluence de populations venant de divers horizons pour pratiquer l’agriculture, l’élevage ou l’exploitation minière.

« C’est la première fois qu’un fils de Séguéla prend son temps pour venir écouter les communautés allogènes, pour s’imprégner de leurs problèmes. Nous en prenons acte. Nous nous sommes mis en association pour nous entraider, pour aider à la création des conditions favorables à la consolidation de la cohésion sociale et de la paix à Séguéla », a, pour sa part, déclaré le président de l’UCRS, Oulaï Jean, dont les parents se sont installés dans le département depuis 1926.

Il a donc tenu à exprimer sa gratitude au président Amadou Soumahoro qui, par cette initiative, va booster le vivre ensemble à Séguéla.

(AIP)

kkp/ask