Cet article a été publié le: 23/11/20 18:09 GMT

Côte d’Ivoire – AIP/ Positions mitigées de quelques habitants de Séguéla à propos de la cohésion sociale

Séguéla, 23 nov 2020 (AIP) – Les avis de quelques habitants de la commune de Séguéla (Centre-ouest) sont mitigés à propos de la cohésion sociale, plus de trois semaines après l’élection présidentielle du 31 octobre, a constaté l’AIP, lundi 23 novembre 2020, dans les rues de la capitale de la région du Worodougou.

« Les présidents Alassane Ouattara et Bédié se sont rencontrés pour fumer le calumet de la paix. Ça, c’était pour les villes où il y avait des problèmes entre les gens. A Séguéla ici, la cohésion n’a pas été mise à mal. Depuis toujours, nous vivons en paix avec nos frères et sœurs des autres régions et religions », a déclaré le secrétaire général de la délégation régionale de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, Somadé Diomandé, par ailleurs chef du village de Gbôlô.

Les périodes pré et post électorales se sont déroulées pacifiquement dans le Worodougou, a contrario de certaines régions du pays où un bilan des troubles liés au scrutin présidentiel fait ressortir d’importants dégâts matériels et 85 personnes ayant perdu la vie, rappelle-t-on.

« Que le gouvernement pose des actes forts en faveur de l’opposition. Des actes qui vont dans le sens de la réconciliation. On dit des actes forts et non des discours. Sinon, à l’heure-là, ce n’est pas ça », s’est exprimé Kouamé Lucien, un enseignant qui parlait au nom de ses amis rencontrés au quartier Résidentiel.

Pour eux, la cohésion sociale devra être renforcée par l’équité de tous devant la justice.

Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, et le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, se sont rencontrés le 11 novembre 2020 pour mettre un terme aux violences, après plus de deux années de rupture du dialogue entre eux.

(AIP)

kkp/ask