Cet article a été publié le: 11/01/22 20:54 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Près de 1500 personnes sensibilisées sur l’importance de la préservation des Aires protégées

Abidjan, 11 jan 2022 (AIP)- Environ 1500 habitants des localités autour du Parc national du Banco, des réserves naturelles de Dahliafleur et de Mabi-Yaya ont été sensibilisés sur l’importance des Aires protégées, rapporte un communiqué transmis à l’AIP.

Dans l’optique de freiner la dégradation de la diversité biologique au sein de ses aires protégées, la Côte d’Ivoire a engagé en 1995, en collaboration avec les partenaires au développement, une réforme de la gestion de ce secteur. Ce processus a conduit à l’adoption du Programme Cadre de Gestion des Aires Protégées (PCGAP).

C’est dans cette même veine que l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR) a bénéficié du Projet de Gestion intégrée des Aires Protégées de Côte d’Ivoire avec pour site pilote le Parc national du Banco.

Ainsi, du 25 au 30 décembre 2021, une campagne de sensibilisation initiée par l’OIPR a sillonné les villages riverains du Parc national du Banco et des Réserves naturelles de Dahliafleur et de Mabi-Yaya à Abidjan et dans la circonscription de Yakassé-Attobrou (région de la Mé).

Cette campagne de sensibilisation visait à instruire ces populations sur la politique de l’Etat ivoirien et des efforts des partenaires au développement pour concilier la conservation des ressources naturelles. Ceci, en conformité avec les intérêts des populations en termes de développement socio-économique.

En outre, la sensibilisation avait pour objectif de recueillir les aspirations des populations sur la sauvegarde des Aires protégées qui représentent un patrimoine commun.

La campagne a ciblé les autorités coutumières et administratives, les organisations féminines, les organisations de jeunesse et des élèves sans oublier les autorités préfectorales. Ceux-ci sont des relais d’information et de sensibilisation des populations pour l’adoption de comportements éco-citoyens.

(AIP)

eaa/cmas